Finale CAN 2023 : il vend les tickets de 5 000F à 40 000F et se fait prendre par la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité





finale-can-2023-il-vend-les-tickets-de-5-000f-a-40-000f-et-se-fait-prendre-par-la-plateforme-de-lutte-contre-la-cybercriminalite

Pour n’avoir pas compris que la gourmandise est un vilain défaut, DMO ne regardera certainement pas la finale de la CAN



La 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023) connaîtra son apothéose ce dimanche 11 février 2024, au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé. Pour cette finale qui oppose la Côte d’Ivoire, pays organisateur, au Nigeria, nombreux sont ces supporters qui ont fait et continuent pour certains, de faire des pieds et des mains pour s’offrir le ticket d’entrée. Une occasion toute trouvée par certains de faire fortune et ce malgré les mesures de contrôle mises en place par le comité de la billetterie pour parfaire l'acquisition des tickets et permettre à chacun d’avoir son sésame pour assister à cette finale.

C’est le cas d’un individu nommé DMO, révèle la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) qui, dans une vidéo sur les réseaux sociaux, présente plusieurs tickets de la finale de la CAN 2023 de classe 3, vendus officiellement à 5.000 FCFA. Ce dernier pris par une gourmandise à nulle autre pareille, propose de les revendre au prix de 40.000 FCFA à toute personne désireuse de vivre les temps forts de la finale de la CAN 2023.

Toute de suite, les fins limiers de la (PLCC) appuyés par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) se lancent à ses trousses et interpellent en flagrant délit, le nommé DMO.

Interrogé, il se met à table et fait savoir qu’il a été mandaté par son père, un certain DTO pour revendre ces tickets qu'il obtient lui-même (DTO) gratuitement afin de les distribuer à sa communauté.

Allant plus loin, il affirme, toujours selon la PLCC, avoir vendu une cinquantaine de tickets depuis le début de la CAN 2023 avant de dire qu’il ignorait que cela constituait une infraction.

Qu’importe. Il a été placé en garde à vue pour « vente illicite de tickets ».

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Visite d’État dans le Moronou: Ouattara regrette l’absence de son "frère" Pascal Affi N’Guessan

Sécurité routière : Les populations grognent après le début de la phase répressive