Plan national de développement (PND) 2021-2025 : Le dispositif de suivi évaluation officiellement mis en place





plan-national-de-developpement-pnd-2021-2025-le-dispositif-de-suivi-evaluation-officiellement-mis-en-place

les autorités ivoiriennes ont procédé au lancement du dispositif de suivi évaluation de la mise en oeuvre du PND 2021-2025



Le vice-président ivoirien, Koné Meyliet Tiémoko, a procédé ce lundi 23 janvier 2023, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, à la cérémonie de lancement officiel du dispositif de suivi-évaluation de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) 2021-2025.

Au cours de la cérémonie qui a réuni le Premier ministre Patrick Achi, le ministre-gouverneur du District d’Abidjan, des préfets de région, des présidents des collectivités décentralisées, des partenaires au développement et de la société civile, la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a présenté le nouveau dispositif de suivi du PND 2021-2025.

«Le troisième plan, le PND 2021-2025, bien que formellement adopté par les deux chambres du Parlement en décembre 2021, est en vigueur depuis le début de l’année 2021. Ces plans sont élaborés selon la vision du chef de l’Etat, de bâtir une Côte d’Ivoire plus solidaire, forte, puissance industrielle, ouverte sur le monde, inclusive. Ils se basent sur la vision prospective Côte d’Ivoire 2040 et la stratégie Côte d’Ivoire 2030 et sont alignés sur les agendas internationaux 2030 des Nations-Unies et 2063 de l’Union Africaine », a-t-elle signifié.

A lire également: Elections municipales 2023 : Amadou Koné officiellement candidat du RHDP à Bouaké

Et d’ajouter que pour garantir l’atteinte des objectifs, un dispositif institutionnel de suivi de la mise en œuvre et d’évaluation du PND est pris par décret pour chacun des PND. « Le dispositif de suivi-évaluation permet de s’assurer de l’alignement des mesures de politique économique sur le PND, de relever les contraintes et les goulots d’étranglement, et de proposer des mesures correctives », a-t-elle tenu à préciser.

Ce nouveau dispositif de suivi est composé des six (6) organes que sont le « Conseil présidentiel d’orientation », présidé par le vice-président. Il est, selon Nialé Kaba, l’organe d’orientation stratégique de mise en œuvre du PND. Ensuite le « Comité de pilotage » qui est présidé par le Premier ministre. Celui-ci fixe les priorités de développement retenues pour la mise en œuvre du PND.

Le dispositif comprend aussi le « Comité technique », présidé par le ministre chargé du Plan et du Développement qui supervise et valide les travaux du secrétariat technique, ainsi que le « Secrétariat technique de suivi », placé sous la coordination du directeur général du Plan qui assure le suivi technique quotidien de la mise en œuvre.

Dans ce dispositif, se trouvent aussi des « Comités de district de suivi du PND », présidés par les ministres-gouverneurs. Ces derniers constituent des cadres de dialogue entre les différents acteurs qui renforcent le suivi rapproché des interventions aux niveaux régional et local. Enfin, des « groupes de travail sectoriels » établissent les bilans de mise en œuvre des différentes politiques sectorielles et des différents programmes et projets.

« A caractère participatif et inclusif, ce dispositif renforce le dialogue avec les partenaires au développement, le secteur privé et la société civile dont les responsables siègent dans les organes techniques de suivi du PND », a indiqué la ministre du Plan et du Développement.

Au nom des ministre-gouverneurs, Robert Beugré Mambé, a assuré que les élus locaux sont prêts à apporter leur contribution à la réussite de ce PND, car ils connaissent mieux les réalités du terrain, étant en contact permanent avec les populations.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Election présidentielle en période du covid-19 : un réseau de journalistes sensibilise les populations d’Eloka à des élections apaisées

Africa sports : Qui est le nouvel entraîneur, Hage Mohamed Aït-Hida ?