En marge des élections à venir, le Réseau des structures de gestion électorale en Afrique de l’ouest forme ses nouveaux membres





en-marge-des-elections-a-venir-le-reseau-des-structures-de-gestion-electorale-en-afrique-de-louest-forme-ses-nouveaux-membres


Le président du Réseau des structures de gestion électorale en Afrique de l’ouest (Resao), Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, par ailleurs président de la Commission électorale indépendante (Cei), a ouvert, lundi 23 mai 2022, un atelier de formation à l’intention des commissaires membres de cet organe sous-régional, nouvellement investis.

A l’ouverture de cet atelier, tenu à Abidjan, le président du Resao a insisté sur la formation des membres en charge des élections. Car, a-t-il ajouté « quels que soient le pays, le mode de désignation, l’origine professionnelle des membres des Commissions électorales, le contenu de notre devoir est le même, les attentes des populations en général ne changent pas, et les rapports avec les partis politiques ou des candidats ne varient pas ».

« Il convient donc d’être formé et informé. Parce que même avec beaucoup d’expériences, nous ne sommes jamais à l’abri de situations inattendues », a-t-il averti tout en insistant également sur la communication, la sensibilisation et la concertation.

Pour le magistrat hors hiérarchie, lorsque les Commissaires, aurions accompli la tâche et le devoir qui les incombent, ils auront fait un grand pas et apporté une forte contribution à la paix et au développement de des pays et de la région ouest africaine.

Nous sommes conscients et n’avons pas la prétention de nettoyer toutes les écuries. Parce que quelques expériences récentes et ambiantes dans notre espace nous poussent à penser que les efforts doivent être collectifs ; beaucoup de sensibilisation à la responsabilité, à la citoyenneté et à la culture démocratique sont encore à espérer de nous tous.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Crise dans le secteur éducation - formation : La FESCI entre dans la danse

Politique sanitaire du régime Ouattara : Guikahué peint un sombre tableau