Nouvelle vision de gouvernance à Grand-Bassam : Le maire Jean-Louis Moulot échange avec les chefs de communauté





nouvelle-vision-de-gouvernance-a-grand-bassam-le-maire-jean-louis-moulot-echange-avec-les-chefs-de-communaute


L’objectif recherché par la nouvelle vision du maire  de Grand-Bassam, Jean-Louis Moulot est d’avoir une gouvernance participative et le  développement de la commune avec tous ses filles et fils.

 Le cadre  trouvé à cet effet pour échanger avec les Chefs coutumiers des différentes communautés de la vieille ville, a été un diner au Centre de Culture Jean-Baptiste Mockey de Grand-Bassam le dimanche 7 février 2021.

Après la présentation de son bilan à ses hôtes, le premier magistrat de la première capitale de la Côte d’Ivoire, leur a soumis sa nouvelle méthode de travail. Désormais, le maire Moulot compte mettre tout le monde au cœur de l’action pour le développement de Grand-Bassam.

Pour ce faire, il a expliqué aux chefs coutumiers l’intérêt de la gouvernance participative où les idées de chacun sont les bienvenues. Jean-Louis Moulot a donc insisté sur la nécessité de la mise en place d’un Conseil consultatif communal où on retrouvera des chefs de communautés, des représentants des rois, des guides religieux, du député et du sénateur.

Pour être plus efficace, le nouvel organe se réunira une fois par trimestre et ses conclusions seront la feuille de route à suivre pour bâtir Grand-Bassam. La nouvelle a été bien accueillie par l'assistance qui a d’ailleurs profité de la rencontre pour soumettre certaines préoccupations au maire.

Dans la kyrielle de doléances présentées à Jean-Louis Moulot, la mairie de Grand-Bassam s’est engagée de trouver des solutions urgentes aux problèmes prioritaires. Pèle mêle, elle a indiqué certains travaux pour le bien-être des administrés.

Ainsi, dans le domaine de la voirie par exemple, des dotations supplémentaires sont attendues pour le renforcement des infrastructures routières de la ville. Du côté de l’assainissement et de salubrité, il sera procédé dans les jours à venir à une nouvelle désinfection des deux marchés et aussi à la recherche des voies et moyens pour délocaliser l’abattoir actuel pour le bonheur des usagers. De même, un agent sera affecté à l’entrée de la ville historique au niveau du portail du marché. Il empêchera les populations de déposer des ordures sauvages à cet endroit. A la sortie de Mockeyville, il sera également installé des poubelles. Pour être plus efficace, la mairie portera les questions de la salubrité à l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANAGED). Les autorités municipales de la ville classée Patrimoine mondial de l’UNESCO, va saisir le ministre des Transport sur l’utilisation de gaz nocifs dans les taxis. Par la même occasion, elle échangera avec les transporteurs de la ville.

Dans sa nouvelle politique de concourir au bien-être de ses administrés, le maire Jean-Louis Moulot fait également du cas des personnes du 3è âge, une priorité. Ainsi, compte-t-il prendre un arrêté pour la création du conseil consultatif de gouvernance locale. Comme il l’a toujours fait depuis son arrivée à la tête de la mairie de Grand-Bassam, M. Moulot veut s’investir d’avantage dans la sécurité des Bassamois et Bassamoises. L’unité spéciale anti-drogue va, pour ce faire,  s’activer à mener des opérations coup de poing dans le cadre de la répression et la destruction des fumoirs. Couche importante dans la gouvernance Moulot, la mairie s’affaire à offrir aux femmes un marché de gros et d’un marché Gouro à Grand-Bassam.

Solange ARALA

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Amical : Côte d’Ivoire-Rdc, Kamara Ibrahim dévoile sa liste de 23 joueurs

Condamnation de Guillaume Soro : Bamba Moriféré dans tous ses états, lance un appel