Insécurité due à l’orpaillage clandestin : Les populations de Ouelle appellent l'Etat au secours





insecurite-due-a-lorpaillage-clandestin-les-populations-de-ouelle-appellent-letat-au-secours


L’orpaillage clandestin prend de l’ampleur dans la région de l’Iffou, avec son corolaire de maux dont l’insécurité. La ville de Ouellé, chef-lieu de département, n’est pas épargnée. Les braquages et autres agressions de tout genre sont devenus le quotidien des populations. Et, depuis le mois d’avril, les choses se sont empirées. Les habitants vivent la peur au ventre. Car, en effet, depuis ce mois où un gérant de mobile money a été abattu de sang-froid, dans un braquage, par des quidams armés de fusils calibre 12, et qui ont emporté la somme de 5 millions FCFA, les agressions se suivent et sont quasi-quotidiens.

En fait, il faut dire que les mois qui ont précédé cette date sombre, Ouellé a enregistré un flux d’orpailleurs clandestins qui se sont installés sur différents sites. Naturellement, quand fin avril 2023, Ouellé a connu son braquage le plus sanglant de son histoire, depuis ces 10 dernières années, tous les regards se tournés vers les nouveaux venus. Ce qui a conforté les soupçons des populations, ce sont les agressions qui s’en sont suivi. 

 

Les braquages et agressions se succèdent

 

Un fils de la région, membre de la mutuelle des jeunes, témoigne : « le jeudi 18 mai 2023, jour de l’ascension, une élève de seconde qui était allé chercher du bois de chauffe, a été violée. Son bourreau a tenté de l’égorger avec une machette sans y parvenir parce que cette dernière lui a opposé une résistance farouche. Selon lui, « bien avant ce cas de viol, il y a eu un braquage qui s’est soldé par un mort dans la ville. L’insécurité est en train de détruire notre belle ville. Nous avons besoin que les autorités réagissent. Nous nous inquiétons pour nos parents qui vivent là-bas ».

D’autres ressortissants de Ouellé révèlent également que, le 31 mai 2023, un professeur a été cambriolé à son domicile. Une autre dame, toujours selon nos sources, a été braqué chez elle. Les quidams ont tout emporté. Le 02 juin 2023, au quartier lycée de la ville, un éducateur du nom de Kouassi, a reçu la visite de malfrats, autour de 9 h du matin. Les agresseurs ont emporté de l’argent, des bijoux et d’autres effets personnels.

Suite à tous ces cambriolages, braquages, viols et vols, la jeunesse de la ville a organisé, le 07 juin 2023, une marche pacifique et apolitique pour dénoncer l’insécurité qui sévit dans la ville depuis le mois d’avril et de mai 2023.

En attendant, les populations vivent dans la peur. « Nous souhaitons que l’Etat et les forces de l’ordre nous viennent en aide afin que tout redevienne calme et normal comme avant chez nous », a appelé A.M., un autre membre de la mutuelle des jeunes.

 

S.F. (Stg)

 

En lecture en ce moment

Revue de presse : Tiémoko Meyliet fait des confidences sur Ouattara, Ble Goudé cogne le camp Gbagbo

Portrait: Kouadio Maryline, la nouvelle tête couronnée ivoirienne