Lutte contre le Sida (JMLS 2019): Daniel Kablan Duncan promet une plus grande implication de l'Etat ivoirien





Lutte contre le Sida,  Jacqueville, Daniel Kablan Duncan,,Aka Aouélé,


La cérémonie officielle de célébration de la 31e journée internationale de,lutte contre le Sida (JMLS) s'est déroulée ce dimanche 1er décembre 2019 à la place Eliport de Jacqueville, place.
Présidée par le Vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan, accompagné par le ministre de la santé et de l'hygiène publique,  Aka Aouélé, en présence du Maire Joachim Beugré et des autorités politiques locales et coutumieres, cette journée a été l'occasion pour tous les acteurs de la'suite contre le Sida de faire le point de la situation en Côte d'Ivoire.
Une occasion pour Mme Leontine Sidjé, présidente réseau ivoirien  des personnes vivants avec le SIDA (rip+) de saluer cette célébration qui leur donne une lueur d'espoir.
"La perception doit changer dans les communautés  afin de réduire la stigmatisation des personnes vivants avec le VIH. Aujourd'hui,  personne ne devrait mourir du SIDA", a t-elle exhorté. Avant de noter les avancées notables dans la prise en charge des personnes vivants avec la maladie.
Le ministre de la santé et de l'hygiène publique, Aka Aouélé a pour sa part tenu à remercier l'Ambassadeur des états unis qui  au nom du Pepfar, principal bailleur de fonds  qui finance  cette lutte depuis 31 ans, a déclaré que la Côte d’Ivoire devra prendre le relais. Car pour lui, "il est inconcevable que les États Unis continuent de financer la lutte contre le Sida après 30 ans".
Aka Aouélé  a déclaré que l'objectif de tous les acteurs est de neutraliser le VIH/SIDA à l'horizon 2030. Cette commémoration constitue donc selon lui.  une opportunité pour tous de  remobiliser tous les acteurs des différents secteurs afin de continuer de porter la lutte pour éradiquer ce fléau.
"Notre pays a atteint 69% des personnes vivants vecteur le VIH Sida ayant. connaissance de leur statut sérologie, 85% de personnes diagnostiquées sero positive au VIH sont sous traitement ARV et 76% de celles sous traitement ARV sont en suppression virale. Ces actions de prevention ont permis une baisse de 32% de nouvelles affections au VIH contrairement à 2010. La baisse attendue en 2020 est de 75%'. Et le taux de transmission de mère  à  l'enfant est passé de 22,6% en 2010 à 2% en 2018. Et une baisse de moins de 2% est attendue pour les années à venir", a t-il  indiqué.
Il reconnaît que plusieurs autres défis se dressent sur le chemin, telles que la stigmatisation. 
Le Vice-président Daniel Kablan Duncan  a salué le travail considérable abattu  par les communautés dans toutes leurs composantes  et qui a permis à la communauté internationale de retenir le thème de cette édition: "Les communautés font la différence", 
Il a par la suite appelé pour  à multiplier les actions de sensibilisation a travers les célébrations tournantes qui ont repris cette année par Jacqueville où  il a été détecté  des nouveaux cas de personnes infectées.
Il a promis une plus grande implication de l'Etat ivoiriendans la lutte, en plus des fonds des bailleurs, notamment du Pepfar, en vue de l'éradication complète du VIH SIDA,  à  l'orée de l'année 2030.
Pour rappel, la journée mondiale de lutte contre le Sida  a été instituée le 1er décembre  1988 par l,organisation mondiale de la santé  (OMS). Pour la 31e édition, les festivités  o't démarré le vendredi 29 novembre par l'ouverture d'un village communautaire où des programmes de sensibilisation et d'information ont été organisés 
Solange ARALAMON 

 

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Le président guinéen Alpha Condé est à Abidjan pour une visite de travail et d’amitié de 72 heures

Le plus grand commun diviseur