Yopougon, Koumassi : Les gnambros reviennent en force





Yopougon,Koumassi,Gnambros


L’action d’envergure menée par la gendarmerie, jeudi, à Yopougon, contre les gnambros, semble ne pas avoir découragé ces derniers. Puisque, la tempête à peine passée, ces individus qui rançonnent illégalement les commerçants, sont de retour.
Depuis vendredi, les usagers, les chauffeurs de minis-cars gbaka et de wôrô-wôrô, particulièrement, ont constaté que les gnambros ont fait leur grand retour dans certaines gares. Ils étaient bien visibles au quartier Koweit à Yopougon. Comme d’habitude et surtout qu’ils ont été empêchés d’exercer quelques jours, ils sont revenus, très violents. Comme pour rattraper les jours perdus.
À la gare de SIPOREX, le scénario était le même. Leurs cibles, les "apprentis-gbakas" et leurs chauffeurs et les wôrô-wôrô. Pour ceux qui refusaient de s’exécuter, c’était des courses-poursuites, des menaces, etc.
À Koumassi où le maire de la commune, Cissé Bacongo, a pris un arrêté municipal pour interdire toute activité syndicale du secteur des transports, les gnambros qui avait été déguerpis dans toutes gares de la commune, reviennent progressivement. Même s’ils sont plus discrets, ils sont tout de même présents au grand carrefour et dans d’autres gares anarchiques.
Le retour des gnambros décriés par plusieurs usagers, a été favorisé par l’absence de forces de l’ordre. En effet, après leur passage, il n’y a pas eu de suite. Aucune permanence ni mesure n’a été prise pour s’assurer que ces individus ne reviendront plus. Le champ étant libre, ils se sont repositionnés. Au grand dame des chauffeurs et autres apprentis-gbaka.

Modeste KONE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

DJ Arafat : sa tombe profanée

Tourisme : Un fonds sud-africain s’engage pour le financement des projets de "SublimeCôted’Ivoire"