Une ‘’équipe commando’’ pour une campagne victorieuse







‘’Un gouvernement de mission et de devoir ‘’. Une équipe ‘’commando’’ pesée et sous-pesée par le président Alassane Ouattara et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Pour une campagne victorieuse du RHDP en Octobre 2020. Chacun au niveau de ce gouvernement a reçu la feuille de route pour la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Une géopolitique qui va permettre à chaque membre de gouvernement d’être à l’aise chez lui pour bien ‘’vendre’’ le bilan bien incommensurable du président Alassane Ouattara. On est mieux servi que chez soi. Chaque ministre connaît le terrain politique dans sa région natale, connaît certainement les oppositions, les blocages. A chacun de faire son travail en réduisant à une portion incongrue cette opposition qui ne pèse pas un clou sur le terrain. Le déploiement de la ‘’grosse machine’’ du RHDP dans le pays profond, c’est pour bientôt ! Cette grosse machine électorale qui va quadriller tout l’arrière-pays fait déjà peur à l’opposition significative qui tremble déjà sur ses bases. C’est ce qui justifie ces critiques acerbes contre ce gouvernement qu’elle traite de pléthorique. Tout simplement par inculture politique, car le RHDP veut aller loin. Des raisons de ménager sa monture, de sortir de ses tripes toutes les stratégies pour contrer partout dans  ce pays et dans les urnes cette opposition qui a passé tout son temps à ‘’bavarder’’. Une élection se prépare. C’est pourquoi, le pouvoir RHDP est déjà au ‘’labo’’ pour peaufiner toutes les stratégies en vue d’une victoire qui ne souffre d’aucune contestation de l’opposition en 2020. Alassane Ouattara n’a rien inventé. Il est ‘’sur les traces de son géniteur en politique’’, Félix Houphouët-Boigny qui procédait aussi hier à la nomination de ses ministres en tenant compte de la géopolitique. Le Chef de l’Etat ivoirien n’a rien inventé pour recevoir des piques d’une opposition qui se montre toujours une ‘’auditrice oublieuse’’, gagnée fortement par une amnésie de l’histoire politique de ce pays. Ce qui se faisait dans ce pays aux temps d’Houphouët, Bédié, Guéi et Laurent Gbagbo, c’est également ce que fait le président Alassane Ouattara de nos jours : l’application de cette même géopolitique. Ce n’est pas une création du président de la plus grande plateforme politique de ce pays, le RHDP. C’est encore ici une autre mauvaise querelle, un mauvais procès d’une opposition malade de son incurie politique et abonnée aux querelles puériles. La vérité qui fait mal à cette opposition, c’est que le président Alassane Ouattara a pris déjà avec ce commando, une grande longueur d’avance sur l’opposition. Il a constamment été proche des populations en allant régulièrement à leur rencontre par le biais de ses émissaires. Ce qui a fait bien défaut à cette opposition qui ‘’ronge ses freins’’ à Abidjan, très loin du terrain politique, le pays profond. La vérité qu’elle ne veut pas relever, c’est que ce ‘’génie politique’’  ne veut pas se laisser surprendre par son opposition d’ici 2020. Il anticipe, prend des initiatives, met ses partisans en mission commandée pour tisser sa toile d’araignée à travers tout le pays. Le travail quotidien sur le terrain. C’est bien différent de ce que cette opposition appelle abusivement, une préparation à la fraude électorale. C’est une preuve de ‘’l’idiotie’’ de ces ‘’opposants de salons douillets’’ et autres réceptifs hôteliers de luxe d’Abidjan pour  des déclarations intempestives ‘’irréfléchies’’. Qu’elle continue de dormir, la Cour africaine ne va pas la déclarer vainqueur de la présidentielle de 2020 sur ‘’papier’’. Ouattara a déjà préparé sa victoire sur le terrain et c’est cela qui va faire la différence.

Bonne lecture à tous et à toutes, et à la semaine prochaine inch’ Allah !

 

Igor Wawayou.              

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Tourisme : "Sublime Côte d’Ivoire" séduit le Représentant-résident de l’Uemoa

Festival des grillades 12 : Sidiki Diabaté en guest star