La Côte d’Ivoire avance !







Quatorze mois nous séparent de la présidentielle du 31 octobre 2020. Et Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, c’est maintenant indiscutable, va défendre les couleurs de sa formation politique à cette présidentielle qui devrait être son dernier combat. En attendant que le programme de société du PDCI-RDA, autrement dit l’offre politique soit à disposition, on peut aisément s’interroger. En dehors du projet ‘’chasser Alassane Ouattara’’ avec une plateforme qui peine à se mettre en place, qu’est-ce qui sera proposé de mieux qui n’existe déjà ? En tout cas pour les observateurs attentifs de la scène politique ivoirienne, depuis maintenant huit (8) ans d’existence du pouvoir de SEM Alassane Ouattara, Président de la République, l’Etat travaille et la Côte d’Ivoire avance dans tous les domaines. N’avons-nous pas entendu dans ce pays que le 3ème pont qui porte le nom du président du PDCI-RDA et par ailleurs ancien Président de la République de Côte d’Ivoire, par la qualité de l’ouvrage ainsi que sa contribution à l’amélioration de la fluidité routière valait à lui seul deux mandats ? Avons-nous encore oublié il y a un peu plus d’un an, lors du message de fin d’année aux militants, le président Henri Konan Bédié rendre hommage au grand bâtisseur Alassane Ouattara et saluer également le retour remarquable de la Côte d’Ivoire au niveau internationale ? Aujourd’hui opposant au chef de l’Etat ivoirien, Henri Konan Bédié peut-il nier cette réalité ? Comme on le constate, l’Etat travaille bien et les populations d’Adzopé, Akoupé, Yakassé-Attobrou et Alepé, le week-end dernier à l’image de ce qui est fait depuis huit ans dans l’ensemble des régions du pays, sont sorties massivement, pour témoigner toute leur reconnaissance à SEM Alassane Ouattara pour la nouvelle route Adzopé-Yakassé-Attobrou, longue de 28 km et d’un coût global de 19 milliards F Cfa. Avec les ministres Patrick Achi et Seka Seka, la région de la Mé qui pensait être à jamais condamnée à l’enclavement est venue dire samedi 03 août dernier ‘’Nansin’’ au sauveur Alassane Ouattara homme de développement, c’est indiscutable. En huit ans, SEM Alassane Ouattara a fait mieux que ses prédécesseurs, à l’exception de feu le Président Félix Houphouët-Boigny. Depuis huit ans, l’Etat travaille et la Côte d’Ivoire avance. Ce pays qui vient de bénéficier d’un prêt de 91,6 milliards F Cfa de la France à travers l’Agence française de développement (AFD) pour le financement de quatre projets dans le cadre du contrat de désendettement et de développement (C2D) entre les deux Etats, le 1er Ministre Amadou Gon Coulibaly et son gouvernement s’engagent encore à améliorer le bonheur des populations ivoiriennes.  Dans quelques jours, la ville de Bouaké va avoir son marché tant attendu, en même que sa zone marchande et la commune de Yopougon sera dotée d’un marché de détail et demi-gros. Ces deux projets d’un coût global de 59,4 milliards F Cfa ont été salués par Son Excellence Gilles Huberson, ambassadeur de la France en Côte d’Ivoire, vendredi dernier lors de la signature de quatre conventions de 91,4 milliards F Cfa CI-AFD où il rassurait le Chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, à travers de mots particulièrement bruyants : « …Nous partageons votre vision pour le futur de la Côte d’Ivoire ». Quel commentaire attendre du PDCI et de ses alliés de ces propos ?

Par Patrice yao

En lecture en ce moment

37ème AG ordinaire de la CICA-RE : La Côte d’Ivoire disposée à soutenir les performances de la compagnie

Les premières nouvelles CNI produites à partir d’octobre (Ministre)