Deux ans de prison ferme pour un cyberactiviste étranger incitant à des troubles en Côte d’Ivoire





deux-ans-de-prison-ferme-pour-un-cyberactiviste-etranger-incitant-a-des-troubles-en-cote-divoire


S. Loukman, un cyberactiviste étranger réputé pour ses vidéos sur Tik Tok incriminant le chef de l’Etat et le gouvernement ivoiriens, a été épinglé à Doropo et condamné mercredi 20 septembre 2023 à deux ans de prison ferme par la section de tribunal de Bouna (région du Bounkani, Nord-Est ivoirien).

Cet individu tenait des propos irrévérencieux à l’encontre du gouvernement et se permettait d’annoncer la chute du Président Alassane Ouattara par un coup d’Etat devant se produire un ’’mercredi’’. Cette vidéo devenue virale a créé de la psychose chez bon nombre d’internautes.

La position du cyberactiviste a été signalée à la frontière ivoirienne par les services sécuritaires depuis Abidjan. L’homme a été interpellé par la police pendant qu’il se rendait à Doropo pour faire des achats et retourner dans son pays, frontalier à la Côte d’Ivoire.

Il a dit rester surpris par la technicité des services de renseignements ivoiriens qui ont permis de l’arrêter avec une facilité déconcertante. Il a présenté ses excuses aux autorités ivoiriennes et a prétexté qu’il faisait ces vidéos pour juste « amuser » ses abonnés.

Il a été condamné à deux ans de prison ferme, assorti d’une amende de cinq millions FCFA, avec cinq années d’interdiction de paraître en République de Côte d’Ivoire.

Pendant l’audience, le Parquet a attiré l’attention du public, l’invitant désormais à un usage responsable des réseaux sociaux. Le Tribunal a prévenu que toute personne qui se servira de ce moyen pour diffuser de fausses nouvelles ou des données de nature à porter atteinte à la dignité humaine ou à l’ordre public subira la rigueur de la loi.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Gestion des petites et moyennes entreprises : 40 instances nationales bientôt mises en place

Alassane Ouattara reçoit Salomon Kalou en Allemagne