Adjamé 220 logements : Les populations jubilent après la destruction d'une emprise du domaine public





adjame-220-logements-les-populations-jubilent-apres-la-destruction-dune-emprise-du-domaine-public


La commune d’Adjamé, précisément des 220 logements, était en liesse, ce mercredi 29 septembre 2021. Les populations se réjouissaient, en effet, de la libération de l’emprise jouxtant leur quartier et où un opérateur a prévu de construire des magasins.
En fait, il s’agit d’une parcelle du domaine public de l’Etat qui a été privatisée et sur laquelle devait être construits des magasins. Le syndic du quartier qui n’a pas été associé à cette initiative, a saisi la direction du domaine public de l’Etat. Des riverains ont même fait de nombreuses publications sur les réseaux sociaux pour dénoncer cette situation.
La direction du domaine public qui a été saisie, a entrepris de nombreuses démarches pour faire arrêter les travaux (marquages, interpellations, injonctions et significations de mise en demeure de deguerpissement). Finalement, cette structure d’Etat a décidé de procéder à la libération de cette emprise sous les cris de joie des populations.
À notre arrivée sur les lieux, il y avait de l’accalmie. Les riverains s’étaient dispersés. Seuls quelques badauds étaient encore en place.
"On ne comprend rien. Un matin, des gens sont venus faire une clôture avec des tôles. Aujourd’hui, d’autres personnes arrivent et détruisent tout. Et ils nous disent qu’on ne doit pas construire à cet endroit. Mais, finalement, qui a donné l’autorisation de construire ?", s’interroge un joueur de loto bonheur rencontré non loin de là.
Une question bien pertinente. On imagine qu’on ne vient pas s’installer sur un domaine public pour construire une quarantaine de magasins sans l’autorisation de personnes. Dans ce cas, qui a donné la permission à l’opérateur d’occuper cet espace ? Nous y reviendrons.

Modeste KONE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Election à la FIF : " Les huit parrainages de Drogba sont légaux " (Eugène Diomandé)

Côte d’Ivoire / Filière anacarde : Voici le prix réel d’achat aux producteurs