Crash de l’oiseau livre : Le directeur du palais de la culture d’Abidjan explique les faits





crash-de-loiseau-livre-le-directeur-du-palais-de-la-culture-dabidjan-explique-les-faits


Le directeur du palais de la culture d’Abidjan, Koné Dodo, a animé une conférence de presse ce lundi 10  mai 2021, en vue de rétablir la vérité sur l’incendie qui a ravagé, dans la soirée du dimanche 09 mai, le premier avion du président Félix Houphouët Boigny, aussi appelé “L’oiseau livres".

Selon le premier responsable de ce temple de la culture ivoirienne, cet engin qui est un patrimoine culturel ivoirien car transformé en bibliothèque par l’ancien directeur du palais, Sidiki Bakaba, est parti en fumée alors même qu’il cherchait les voies et moyens pour le déplacer, après que l’espace qu’il occupe ait été rétrocédé aux nouveaux propriétaires du site. 

"Hier aux environs de 18h 50mn, des agents du service technique du palais de la culture m’ont appelé pour me dire que l’avion était en feu. Les pompiers m’ont fait savoir que comme c’était du polystyrène, ça brûlait très vite. On s’en remet à la police et aux sapeurs-pompiers pour sortir les conclusions de leurs enquêtes", a-t-il déclaré. Et de préciser qu’il n’y avait aucune connexion électrique dans l’avion et que les livres ont été fort heureusement déplacés depuis un moment.

Pour Koné Dodo, c’est une perte incommensurable pour la Côte d’Ivoire car non seulement cet engin était le premier avion  du président Félix Houphouët Boigny, mais en plus les enfants qui venaient le visiter et lire prenaient beaucoup de plaisir ‘y être. Toute chose qui fait comprendre l’émotion dans laquelle sont plongées toutes les personnes venues constater les dégâts. 

Notamment, le ministre de la Culture et de l’Industrie des arts et du spectacle, Harlette Badou, passé constater mes fait dans la matinée et qui a exprimé sa peine de voir cet héritage culturel disparaitre ainsi.

Pour rappel, c’est le 12 novembre 2002 que le premier avion (Fokker 27 du premier président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny a quitté le cimetière du groupement aérien de transport et de liaison (GATL) pour atterrir sur le site du palais de la culture. 

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Marche priante pour la Paix : Retour en images de la manifestation de l’église catholique

Semaine Internationale de l'Artisanat de Grand-Bassam (SIAB) 2019 : 200 artisans de 15 pays présents à la 3è édition