Coupures régulières d’électricité : que cache-t-on à la population ?





coupures-regulieres-delectricite-que-cache-t-on-a-la-population


Les populations ivoiriennes sont soumises à des coupures intempestives d’électricité. Avec, naturellement tous les désagréments que cela implique. Pourquoi une telle situation au moment où la chaleur est à son comble ? Au moment où elles attendent une réponse à cette question, du côté des autorités ivoiriennes et de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), c’est motus et bouche cousue. À part de vieux communiqués dont, d’ailleurs les promesses qui y sont contenues n’ont pas été tenues. Que cache-t-on donc à la population ?
Les premiers signes de la perturbation dans la fourniture d’électricité sont apparus dans la nuit du 20 avril 2021. Dès le lendemain, la CIE a produit un communiqué, pointant du doigt la centrale thermique d’Azito. "La Compagnie ivoirienne d’électricité informe sa clientèle que suite à un incident intervenu dans la nuit du 20 avril 2021 à la centrale thermique d’Azito, la fourniture d’électricité est perturbée dans plusieurs communes d’Abidjan et de l’intérieur du pays", informe le communiqué qui ajoute que ses équipes sont à pied d’œuvre pour rétablir la situation dans les meilleurs délais.
Alors que les Ivoiriens ne s’étaient pas encore remis de cette coupure quasi-générale, ils ont été plongés à nouveau dans le noir, dans la nuit du 30 avril 2021. Dans la journée, la CIE a remis le couvert, avec un autre communiqué : "le vendredi 30 avril 2021 à 03 h 43, un incident est survenu sur le réseau électrique ivoirien, créant une importante interruption de la fourniture de l’électricité dans plusieurs communes d’Abidjan et de l’intérieur du pays".
Comme on peut le constater, cette fois, la CIE n’accuse pas la centrale thermique d’Azito, mais parle seulement d’un incident sur le réseau électrique ivoirien. Selon des indiscrétions, le problème provenait cette fois-ci d’un transformateur dont l’entretien lui incombe. Ceci expliquerait-il ce communiqué sans précision sur l’origine de l’incident ? La CIE évitait-elle de porter le chapeau ? Pourquoi, malgré les promesses faites dans chacun de ses communiqués, le problème persiste jusqu’aujourd’hui ? Vivons-nous un délestage ? Dans ce cas, pourquoi personne n’en parle et personne n’assume ? Pire, au moment où les populations s’attendent à ce qu’une solution définitive soit trouvée à ce problème, une information de la CIE est tombée, mardi 4 avril 2021, comme un couperet : " Des perturbations entraînent l’indisponibilité de l’électricité dans certaines communes d’Abidjan et de l’intérieur du pays. Équipes mobilisées, reprises progressives en cours".
Dans tous les cas, le silence de la CIE et des autorités ivoiriennes est assourdissant pour les Ivoiriens qui veulent comprendre.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Accident sur la voie express Adjamé-Abobo : Un mini car renverse ses 22 passagers sur la chaussée

Législatives 2021 à Fresco : Alain Lobognon tombe, Légré Philippe passe