Déguerpissement à Gesco : des victimes expriment leur satisfaction après la rencontre avec Bictogo





deguerpissement-a-gesco-des-victimes-expriment-leur-satisfaction-apres-la-rencontre-avec-bictogo

Marie Abenan, victime des déguerpissements, saluant les efforts du maire Adama Bictogo



L’on a pu lire la joie sur les visages des victimes de l’opération de déguerpissement à Gesco après la rencontre de ce jeudi 1er février 2024, à la mairie de la commune avec Ibrahim Cissé Bacongo, ministre gouverneur du District autonome d'Abidjan et Adama Bictogo, maire de Yopougon.

La rencontre qui était ouverte au grand public s’est finalement déroulée entre les trois parties loin des caméras.

« Aujourd’hui, c’est la paix totale. Ils nous ont promis qu’ils vont nous dédommager. Tu sais, Bictogo, c’est quelqu’un. On ne le croyait pas comme ça. Mais vraiment, ses paroles sont des paroles d’homme. Ce qu’il dit, il le respecte. Parce que quand il est venu le dimanche passé, il a fait tout ce qu’il a dit. Même si tu ne donnes rien à quelqu’un, que tu lui parles comme ça, ça lui donne du courage. Actuellement, il y a d’autres qui dorment dehors », raconte Marie Abenan, sans abris depuis le lancement de l’opération.

« On était tellement envahi. On n’avait pas la paix du cœur. On dormait dehors. Mais le dimanche quand il a cassé et que Bictogo est venu, il nous a réunis et nous a parlé. Il y avait une certaine joie. Chacun partait en riant », ajoute Madame Honorine Adiafo, responsable des victimes de Judé Gesco.

L'opération de déguerpissement a été lancée dans la nuit du vendredi 25 janvier 2024, sur ordre du ministre gouverneur. Plusieurs habitations des quartiers Cinq Étoiles, Judé et Petit Paris, à la Gesco, dans la commune de Yopougon, près de l'autoroute du Nord, ont été démolies.

D.B

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Spacia: un outil mis en place par le Gouvernement ivoirien pour lutter contre la corruption

Sassandra : Plusieurs élèves font des crises d'asthme en plein cours