Un condamné à mort exécuté par inhalation d’Azote aux États-Unis





un-condamne-a-mort-execute-par-inhalation-dazote-aux-etats-unis

Un brancard dans une chambre d'exécution



Kenneth Eugene Smith, condamné à mort, a été exécuté le jeudi 25 janvier 2024, aux États-Unis par inhalation d’azote, une première mondiale.

Le condamné Kenneth Eugene Smith est mort dans l'Alabama après d'interminables dizaines de minutes de souffrance. Cette méthode d'exécution, qui n'avait jamais été utilisée auparavant suscite des questions sur l'éthique et relance le débat sur la peine de mort. L’ONU dénonce une méthode «pouvant constituer de la torture» alors que pour les Etats Unis, c’est un moyen efficace et «humain» d’en finir avec ses prisonniers.

Kenneth Eugene Smith, a été condamné en 1996 à la peine capitale pour le meurtre d’une femme commandité par son mari.

Nadia YEO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Incarcéré depuis 6 mois : Alain Lobognon en grève de la faim à partir du 1er juillet

Installation des coordinations de "Sur les traces d’Houphouët-Boigny" de Songon: "les autres font du bruit, Ouattara travaille" (Adjoumani)