Vœux du nouvel an : voici les attentes du monde académique, des entreprises publiques, du secteur privé et de la société civile





voeux-du-nouvel-an-voici-les-attentes-du-monde-academique-des-entreprises-publiques-du-secteur-prive-et-de-la-societe-civile


Le monde académique, des entreprises publiques, du secteur privé et de la société civile ont présenté ce lundi 15 janvier 2024, au Palais présidentiel, leurs vœux de nouvel an au président de la République, Alassane Ouattara.

Au cours de cette cérémonie, Kanigui Ouattara, président de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPM), porte-parole, a émis les vœux de l’ensemble de ces structures en cette nouvelle année.

« Que 2024 voie la poursuite des actions d’amélioration de l’environnement des affaires, de la mise en œuvre optimale d’une politique fiscale de développement, l’accélération des programmes de promotion et de développement des champions nationaux dont notre pays a tant besoin pour accroître davantage son rayonnement sur la scène continentale et dans les autres régions », a émis Kanigui Ouattara.

Il a également souhaité que le programme « PEPITE », un programme économique pour l’innovation et la transformation des entreprises, réclamé par les PME et nécessaire, selon lui, à leur développement, aboutisse rapidement.

En réponse, Alassane Ouattara a fait savoir que le gouvernement poursuivra la transformation structurelle de l’économie ivoirienne avec un rôle accru dévolu au secteur privé.

« En outre, l’accélération de l’investissement, dans de nombreux secteurs tels que le numérique ainsi que l’exploitation des nouvelles découvertes récentes de pétrole et de gaz devraient renforcer la confiance chez les entreprises et accroître la productivité », a assuré le chef de l’Etat.

Il a aussi donné l’assurance que tout au long de l’année 2024, le gouvernement poursuivra la mise en œuvre des réformes nécessaires pour améliorer davantage le dynamisme du pays et permettre aux entreprises de contribuer activement à la transformation de l’économie, ajoutant que la promotion de champions nationaux fera toujours partie des priorités du gouvernement.

« Je voudrais vous assurer que le dialogue et la concertation entre l’Etat et le secteur privé seront renforcés afin de trouver ensemble, des solutions aux problématiques qui nous engagent », a-t-il poursuivi.

Il n’a toutefois pas manqué de saluer leurs performances accomplies au cours de l’année 2023. Pour lui, l’abnégation au travail ainsi que la capacité de résilience de l’ensemble de ces structures ont fortement contribué à l’accroissement de la richesse nationale et à la paix sociale.

« Ainsi, la Côte d’Ivoire a enregistré un taux de croissance de 6,5 % en 2023, ce qui est le double du taux de croissance moyen pour le continent africain tout entier avec une projection de 7 % pour la période 2023-2025 », a-t-il rappelé.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Face à l’indifférence du COCAN à leur égard, les patrons de presse veulent rencontrer le président Alassane Ouattara

Yaya Touré a reçu ses insignes d'ambassadeur de la Fif