Ministère de la Communication : le budget de 37 507 099 582 F CFA accordé par les sénateurs pour l’année 2024





ministere-de-la-communication-le-budget-de-37-507-099-582-f-cfa-accorde-par-les-senateurs-pour-lannee-2024

Le ministre de la Communication après sa communication au Sénat



Le ministre de la Communication, Amadou Coulibaly, a présenté son projet de budget de l’ordre de 37 507 099 582 F CFA, devant les sénateurs membres de la Commission des affaires économiques et financières du Sénat ivoirien, le samedi 9 décembre 2023, nous rapportent ses services dans un communiqué.

Selon la note, le budget présenté par Amadou Coulibaly a obtenu le vote favorable des sénateurs de ladite commission. Il  s’articule pour l’année 2024, autour de trois (03) programmes phases que sont : Administration générale, Communication et Médias et Comptes spéciaux du Trésor.

Le programme1 donne un budget de 4 606 292 550 F CFA, soit 12,28% du budget global. Le programme2 en termes de budget se chiffre à 10 400 807 032 F CFA, soit 27,73 % du budget global du ministère. Le dernier programme qui comprend les comptes spéciaux du trésor se chiffre à 22 500 000 000 F CFA, soit 59,99% du budget global du ministère, ajoute le document.

Après son exposé, le groupe parlementaire RHDP a passé en revue le budget. Au regard des observations portées, il ressort que le budget (1,6%) alloué à l’investissement est très peu. Le groupe s’est voulu le porte-voix du ministère en souhaitant une augmentation significative de ce chapitre.

Tout en saluant la vigilance des sénateurs, le ministre a relevé qu’au titre du chapitre Communication et Médias, des investissements sont inscrits au programme d’investissement public (Pib), notamment la RTI, l’ASDM, l’AIP, l’IDT qui bénéficient de ce type d’investissement inscrit dans le budget, ce qui explique ce faible taux alloué à l’investissement. Se voulant plus pédagogique, il a indiqué qu’au cours de l’année 2024, il y a la réhabilitation des infrastructures de l’ISTC-Polytechnique (phase1), la réhabilitation et la remise aux normes des installations informatiques et des bâtiments servant de bureaux régionaux de l’AIP et la conception et le déploiement d’un système de secours de la tête de réseau.

Le communiqué fait savoir que le ministre de la Communication a sollicité une rallonge budgétaire eu égard à la campagne initiée par son département ministériel contre les mauvais usages des réseaux sociaux depuis le 16 août dernier. Le ministre des Finances et Budget s’est dit favorable à une telle rallonge budgétaire. Cependant, il a indiqué que toutes ces questions seront mises en œuvre lorsque les questions de rallonges budgétaires seront à l’ordre du jour.

Le ministère de la Communication a pour attribution la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement en matière de communication. Il exerce également les attributions de porte-parole du gouvernement.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Presidentielle 2020: la culture et les arts en mouvement pour ADO

Can 2019 : Comment les Éléphants vont se préparer