Université de Cocody : la FESCI contraint André Silver Konan, Jean Claude Coulibaly et Marie Laure N’Goran à quitter le campus





universite-de-cocody-la-fesci-contraint-andre-silver-konan-jean-claude-coulibaly-et-marie-laure-ngoran-a-quitter-le-campus


La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire, a contraint, André Silver Konan, journaliste et patron de presse, Jean-Claude Coulibaly, président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) et la présentatrice télé, Marie Laure N’Goran, à quitter précipitamment l’université ce jeudi 16 mars 2023.

Ils étaient présents à l'amphithéâtre du District de l'université de Cocody en vue de prononcer une conférence inaugurale en marge de l’investiture du président de l’Association des étudiants en communication (Adescom).

«Présent à l'amphithéâtre du District de l'université de Cocody, ce jeudi 16 mars 2023, André Silver Konan qui devrait donner sa première conférence de l'année, aux côtés de Jean-Claude Coulibaly, président de l'UNCJI et de la célèbre présentatrice Marie Laure N'Goran, à l'occasion de l'investiture du président de l'Association des étudiants en communication (Adescom) ; a dû quitter précipitamment le campus à bord d'une autre voiture», a posté André Silver Konan sur sa page Facebook.

Sur les raisons de ce départ précipité, le patron du site d’information Afriksoir fait savoir qu’ «un groupe d'étudiants de la Fesci s'est introduit dans la salle pour perturber la cérémonie, en débranchant les micros et en proférant des menaces», ajoutant qu’ils ignorent les raisons de la colère de la Fesci.

Abondant dans le même sens qu’André Silver Konan, le président de l’UNJCI fait savoir qu’ils étaient tranquillement assis au premier rang, dans l'amphi A de l'université de Cocody où ils devaient prendre part à un panel organisé par l'Association des étudiants du CERCOM quand, autour de 11 h 30, «de jeunes gens vêtus en noir, visiblement de la FESCI, ont fait irruption dans la salle». Poursuivant, il a ajouté qu’une jeune fille, certainement la cheffe du commando, a demandé sur ton autoritaire, à tout le monde de vider l'amphithéâtre.

«Pendant que ses camarades s'attelaient à débrancher la sono, nous ne nous sommes pas fait prier. Nous avons dû quitter précipitamment les lieux, puisque nous ne savions pas les tenants et les aboutissants de cette invasion musclée», a-t-il exlpiqué.

Après cet incident, Jean-Claude Coulibaly a fait savoir que la direction de la FESCI l’a appelé pour des excuses et se désolidariser de ce qui s'est passé qui, selon elle, n'est pas de son fait. Mais plutôt des éléments incontrôlés.

Il a même ajouté qu’une rencontre est prévue entre la direction de la FESCI et le président de l'UNJCI ce vendredi 17 mars 2023 à la MPA où le syndicat tient à présenter de vive voix ses excuses au président de l'UNJCI et à toute la presse nationale.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Tonton Etienne est mort, faute de place dans les CHU, témoignage

Pluies diluviennes sur Abidjan: voici le point de la situation des inondations de ce Jeudi