JNCC 2022 : Le vice-président ivoirien invite à la valorisation de la transformation du cacao





jncc-2022-le-vice-president-ivoirien-invite-a-la-valorisation-de-la-transformation-du-cacao

Le vice-président Tiemoko Méyliet Koné, parrain des JNCC 2022



Le vice-président ivoirien  Tiemoko Méyliet Koné, a, au cours de la cérémonie l’ouverture de la 8ème édition des Journées nationales du cacao et du chocolat (JNCC) à Abidjan, ce vendredi 30 septembre 2022, exhorté à la promotion de la transformation du cacao.

Revenant sur le thème de cette édition, « Transformation locale du cacao : opportunités pour les artisans chocolatiers », le parrain de la cérémonie a rappelé l’ambition du chef de l’Etat de faire de la Côte d’Ivoire, un pays industrialisé à l’horizon 2030, en transformant sur place l’essentiel de nos matières premières, en particulier le café et le cacao.

« J’en appelle à nos partenaires, à l’ensemble des investisseurs du secteur de l’agro-industrie afin d’œuvrer davantage en faveur d’une transformation plus importante du cacao en produit fini », a-t-il déclaré.

Pour lui, c’est cela qui nous permettra d’accroitre sensiblement les dividendes de la culture cacaoyère pour notre pays, réduisant ainsi notre grande indépendance vis-à-vis des cours mondiaux des matières premières agricoles et spécifiquement le cacao.

M. Koné a expliqué que la stratégie mise en place vise à transformer localement au minimum 50% de la production annuelle de fèves de cacao qui se situe à environ 2 millions de tonnes par an

« En vue de réaliser cet objectif, le gouvernement a mis en place un ensemble de mesures d’incitation à l’investissement pour faciliter l’accès à la fève de cacao et améliorer la compétitivité du secteur de la transformation », a-t-il rappelé.

A lire également: JNCC 2022 : Le prix du kilogramme du cacao fixé à 900 FCFA pour la campagne 2022-2023

Il s’est félicité des résultats déjà obtenus comme en témoignent certaines évolutions. Parmi ceux-ci, 724.000 fèves déjà broyés, faisant de la Côte d’Ivoire  le leader mondial du broyage de fèves et l’émergence de transformateurs nationaux  avec une dizaine d’artisans chocolatiers et de coopératives transformatrices de cacao.

Le vice-président a invité les autorités et tous les acteurs du secteur à accroitre leurs efforts pour aller plus loin afin de donner plus de valeur aux produits.  

Aux dirigeants, il a demandé de féliciter et d’encourager les différents acteurs à promouvoir les artisans chocolatier locaux en les félicitant et en reconnaissant leurs efforts,  leurs mérites en créant des conditions favorable au développement de leurs affaires

Enfin, il a exhorté les acteurs à persévérer dans leur activité, à continuer à faire preuve de créativité et d’ingéniosité afin d’ancrer le cacao dans les habitudes des ivoiriens et pourquoi pas, de toute la sous-région.

Avant le vice-président, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, a salué le président de la République, pour avoir a pris des mesures vigoureuses visant à préserver le bien-être social et économique des acteurs de la filière cacao. Il a félicité vivement le directeur général du Conseil du Café-Cacao, Brahima Yves Koné, «pour le bon travail qu’il fait au niveau de la réforme, mais aussi pour son leadership dans la mise en œuvre des choix stratégiques du Gouvernement ». Il n’a pas omis de saluer le président du Conseil d’administration, Coulibaly Siaka Minayaha, pour l’excellent travail de suivi qu’il fait de la mise en œuvre de l’ensemble des orientations stratégiques du Gouvernement.

Solange ARALAMON

 

 

 

En lecture en ce moment

Coup d’Etat au Burkina Faso : Alors qu’on l'annonce aux mains des mutins, Roch Kaboré parle

Covid 19: L'OMS suspend temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine