Financement du climat, développement durable, Paix et sécurité : La ministre Nialé Kaba satisfaite de sa mission à New-York





financement-du-climat-developpement-durable-paix-et-securite-la-ministre-niale-kaba-satisfaite-de-sa-mission-a-new-york

La ministre Nialé Kaba a dignement représenté le président Alassane Ouattara la 77ème session de l’Assemblée des Nations Unies



En marge de la 77ème session de l’Assemblée des Nations Unies, la ministre du plan et du développement, Nialé Kaba, a représenté le président de la République, Alassane Ouattara, à plusieurs activités à New York, aux Etats-Unis d'Amérique . Une belle occasion pour elle de partager l’expérience ivoirienne sur les thématiques abordées lors des  différents panels. La ministre du plan et du développement sort satisfaite de cette mission tout en espérant que les résolutions prises  seront appliquées par l’ensemble des nations participantes, nous rapportent ses services.

Nialé Kaba a participé pour ce faire, à la cérémonie de lancement de Global Africa Business Initiative (GABI) qui avait pour thème : « promouvoir la croissance et le développement durable de l’Afrique », le 17 septembre 2022. Cette rencontre a rassemblé les leaders dans les domaines de la politique, du développement économique, de la mode, du sport, des arts et de la musique. Les panels qui ont meublé ce rendez-vous ont permis aux différents intervenants, issus du secteur public et privé et de la philanthropie, d’insister sur la mutualisation des efforts des pays africains dans leur stratégie de développement, la coordination des politiques et des dispositions règlementaires, le renforcement du capital humain et la mobilité des compétences, la lutte contre la corruption, l’investissement dans la technologie et, l’innovation pour tirer profit de la 4ième révolution industrielle (4IR) et le dialogue avec les investisseurs pour des partenariats gagnants. Pour renforcer l’autonomisation des femmes, gage d’un développement plus harmonieux, le panel a proposé la promotion de l’entrepreneuriat féminin à travers la politique de quota.

La ministre du Plan et du Développement était présente à un autre  panel sur le thème : « Coup de projecteur sur les Objectifs de développement durable (ODD) ». Ce forum, co-présidé par les Premiers ministres Canadien et des Caraïbes, avait 4 objectifs principaux notamment, la définition des grandes orientations de la décennie d’action et les principes à appliquer pour reconstruire en mieux après la COVID-19, la mise à disposition d’un aperçu des progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable, la mise en évidence des plans et mesures visant à combler les principales lacunes en matière de mise en œuvre et, la démonstration de la puissance et l’impact des mesures prises par les acteurs participant à la réalisation des objectifs de développement durable.

La troisième activité était liée au dialogue de haut niveau des chefs d’Etats et de gouvernements et des investisseurs institutionnels, sur le thème : « Financement climatique : Présentation des projets d’investissement en matière d’infrastructures prioritaires dans le cadre de l’agenda 2063 ». Aux côtés du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Jean Luc Assi, Nialé Kaba a participé au panel de haut niveau. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des objectifs de l’accord de Paris, dont la réalisation nécessite, entre 2020 et 2030, d’importants investissements, estimé à 2800 milliards de dollars USD, dans le climat, aux niveaux national et international, en vue d’accélérer l’adoption des énergies renouvelables et l’adaptation climatique. D’autres objectifs étaient au centre des échanges notamment, la création d’une plateforme pour un dialogue entre les dirigeants africains et la communauté des investisseurs institutionnels, le renforcement de l’attractivité de l’Afrique pour l’accroissement des co-investissements institutionnels intra-africains et des investissements directs étrangers en matière de finance climatique, de technologies et d’industries climatiques, etc.

La dernière activité a été l’occasion pour la Ministre Nialé Kaba, de partager l’expérience ivoirienne en matière de rétablissement et de consolidation de la paix, le 23 septembre 2022, devant les dirigeants du Groupe des 7 (G7+). Elle a rappelé que la Côte d’Ivoire est sortie de deux décennies de crise, fragilisée au plan politique, économique et social. Ainsi pour aboutir à la stabilité, le processus de réconciliation nationale et de consolidation de la paix a bénéficié de plusieurs initiatives.  Il s’agit, entre autres, de la mise en œuvre des réformes majeures portant sur les questions foncières et sur les questions identitaires et la facilitation du retour des exilés politiques.

A lire également: Vente de mèches « humains » : un commerce très juteux dans l’industrie capillaire en Côte d’Ivoire

 

Poursuivant, elle a indiqué que les efforts du gouvernement ont également porté sur la mise en place d’institutions et structures appropriées afin d’asseoir les fondements d’une paix durable à travers notamment la réconciliation nationale et la cohésion sociale.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Mariatou Koné promet de faire de l’alphabétisation une réalité nationale

Lynchage en règle