Yamoussoukro : des populations exhortées à la pratique de l’agroécologie





yamoussoukro-des-populations-exhortees-a-la-pratique-de-lagroecologie


L’Organisation non-gouvernementale Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE) Côte d’Ivoire a organisé son tout premier forum des jeunes sur l’agroécologie paysanne du 13 au 15 mai à Yamoussoukro. Un événement qui a réuni plusieurs organisations de la société civile, des paysans et autres acteurs du monde agricole qui travaillent sur les questions d’agriculture et d’alimentation.
Venus de plusieurs localités de la Côte d’Ivoire (Daloa, Affery, Prikro) et de certains pays africains tels que le Togo, le Cameroun, et le Sénégal, les participants à ce Forum, ont été exhortés à la pratique de l’agroécologie qui est un ensemble de théories et de pratiques agricoles inspirées par les connaissances de l'écologie, de la science agronomique et du monde agricole.
Sena Alouka, directeur de l’Ong JVE au Togo, a donc exhorté les participants à éviter tous produits chimiques dans leurs différentes exploitations agricoles. Des produits qui, selon lui, ont des effets néfastes sur les sols mais également sur la santé de l’homme. « Nous mettons en avant ce que nos parents ont toujours fait par le passé, et qui a marché. L’agroécologie est ce qu’on appelle aussi agriculture régénératrice, naturelle ou biologique. Elle constitue aujourd’hui un puissant remède contre les crises qui secouent l’agriculture aujourd’hui. L’agroécologie, c’est appliqué les connaissances locales traditionnelles, y ajouter un peu de ce qui fait la beauté de la science moderne pour répondre aux enjeux alimentaires présents et futurs (...) nous voulons faire comprendre aux jeunes que c’est la seule voie de l’avenir », a-t-il expliqué.
Ce Forum a également été l’occasion pour l’ONG JVE Côte d’Ivoire de lancer un autre projet relatif à l’expansion de l’agroécologie en Côte d’Ivoire. ‘’ A travers ce forum, JVE voulait lancer son projet soutenu par Agroécologie Fond qui va s’étendre sur 18 mois, et ce projet a pour titre « Vers la consolidation de la voix des jeunes et des femmes pour répandre l’agroécologie paysanne et lutter efficacement pour la justice climatique en Côte d’Ivoire . Mais bien avant, il y a eu un projet à travers lequel nous avons accompagné les femmes sur 12 mois pour la production produit maraichere. Après le succès de ce précédent projet qui a impliqué 5 coopératives, JVE Côte d’Ivoire veut maintenant encourager les paysans dans le but de répandre toujours l’agroécologie », a-t-elle indiqué. Dans l’ensemble, les participants à ce Forum ont apprécié l’initiative de JVE Côte d’Ivoire. C’est le cas d’Agbegnebi Yolande, présidente de l’Union des femmes d’Affery qui a même promis d’assurer le relai auprès de sa communauté sur les bienfaits de l’agroécologie.
Notons que JVE (Jeunes volontaires pour l’environnement) est une ONG créée le 23 novembre 2001. Elle dispose de 32 branches locales au Togo, 25 représentation nationales en Afrique et plus de 1000 membres. Cette ONG s’est assignée pour mission de développer le leadership et l’écocitoyenneté des jeunes en vue de leur implication dans la promotion du développement durable des communautés.

Gaël ZOZORO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Interview du sélectionneur Patrice Beaumelle après le match de la Côte d'Ivoire face à la Sierra Leone

Ouverture de la 8e édition de Africa Ceo Forum : Ouattara décline sa vision pour cette rencontre