Le Premier ministre remet du matériel et des intrants agricoles aux femmes du vivrier de la Marahoué





le-premier-ministre-remet-du-materiel-et-des-intrants-agricoles-aux-femmes-du-vivrier-de-la-marahoue


Le Premier ministre Patrick Achi a remis, jeudi 7 avril 2022, à Bouaflé, des kits agricoles aux femmes du secteur du vivrier de la région de la Marahoué, dans le cadre du renforcement de la lutte contre la cherté de la vie, en présence de quelques membres du gouvernement et des autorités locales.

Selon le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, ces kits agricoles, d’un coût global de plus de 2 milliards francs CFA, sont composés, entre autres, de semences de maraichers et de riz, d’engrais, de tricycles, de camions, de tracteurs, de mini-moissonneuses et de batteuses-vanneuses.

« C’est une opération pilote qui sera implémentée au niveau des autres filières et qui permettra d’apporter un soutien et une solution à l’épineux problème de la production », a-t-il souligné, exhortant les femmes bénéficiaires de ces matériels et intrants à en faire bon usage.

Le Premier ministre a, au nom du Président Alassane Ouattara, exprimé sa gratitude aux femmes du vivrier pour leur dévouement au travail, leur engagement à soutenir les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire et lutter contre la vie chère.

Il a énoncé les décisions prises par le gouvernement pour juguler ce fléau et contrôler sur les marchés les prix des denrées essentielles. Il s’agit notamment du plafonnement des denrées dont le riz, la viande, le sucre, l’huile et les pâtes alimentaires, d’élargir la liste des produits règlementés, recueillir une autorisation préalable pour l’exportation à l’extérieur du pays de produits vivriers, subventionner la farine boulangère.

De même renforcer la fluidité de la commercialisation et du transport, des circuits de distribution, de conservation et de stockage sur les marchés, démanteler les barrages pour les ramener à 33, installer 31 comités locaux de lutte contre la vie chère et construire 53 marchés dont 40 marchés de proximité.

Le Premier ministre Patrick Achi a fait savoir que l’ensemble de ces mesures a requis un montant de 145 milliards francs CFA de subvention de l’Etat et un montant de 356 milliards d’investissement en terme de projets structurants.

Il a relevé également les projets que l’Etat envisage de réaliser les jours à avenir qui sont la construction de barrages sur les cours d’eau du pays, la mise en place de fermes de semences sélectionnées et de plants sélectionnés de toutes les céréales et de plants de produits vivriers consommés en Côte d’Ivoire ainsi que la recherche en matière agroalimentaire pour la conservation et la transformation de ces produits de manière à permettre leur disponibilité en toute saison en quantité suffisante pour la consommation nationale et l’exportation à l’extérieur.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Akossi Bendjo condamné à 20 ans de prison

Levée de l’immunité parlementaire de députés de l’opposition : « cela constitue une preuve supplémentaire du complot » (Affoussiata)