Suisse : une prison cherche des personnes pour venir y dormir, 700 personnes y postulent





suisse-une-prison-cherche-des-personnes-pour-venir-y-dormir-700-personnes-y-postulent


En Suisse un appel a été passé par les services pénitentiaires. Les autorités proposent à des habitants du canton de Zurich (ville de Suisse) de venir « tester », en quelque sorte, un établissement carcéral qui doit bientôt ouvrir ses portes dans la plus grande ville du pays. Cette perspective a attiré des centaines de personnes, qui se sont portées volontaires pour dormir trois nuits en prison, rapporte le quotidien suisse Le Temps.

 Près de 700 habitants se sont portés volontaires pour passer quatre nuits dans une prison qui doit ouvrir ses portes en avril 2022. Le directeur de l’établissement a prévenu : « Ce ne sera pas une colonie de vacances. »

La prison de Zurich-Ouest, qui comptera 241 places doit ouvrir ses portes le 1er avril 2022, les volontaires y dormiront entre le 24 et le 27 mars. L’idée est de « s’assurer du bon déroulement des opérations quotidiennes » et de « permettre aux surveillants pénitentiaires de se familiariser avec les installations », a dit Marc Eiermann, le directeur, cité par le média suisse Swissinfo.

Les participants devront, se soumettre à des vérifications avant de pouvoir venir dormir en prison, notamment concernant leurs éventuels antécédents judiciaires. En revanche, ils pourront quitter les lieux à tout moment. Ils devront toutefois se séparer de tous les appareils électroniques (comme les détenus), téléphones portables inclus. Les fouilles, à l’entrée de la prison, seront optionnelles.

Sur le site dédié à cette expérience, les responsables de la prison assurent que les volontaires pourront participer à cette expérience « dans un environnement sécurisé », et ils pourront contacter les surveillants « à tout moment » grâce à un bouton d’appel placé dans leur cellule.

La prison Zürich-Ouest peut accueillir jusqu’à 124 personnes placées en garde à vue, pendant 48 heures maximum, précise le site de la prison. 117 autres places sont dévolues à la détention provisoire.

Il ne s’agit donc pas d’un établissement dans lequel les détenus purgent de longues peines. Selon Swissinfo, la prison a été construite, en partie, à la suite de critiques sur les conditions de détention dans d’autres centres pénitentiaires du canton.

Tous ces éléments ont été précisés par le cabinet d’avocats zurichois Steiger Légal, le site web où les candidats pouvaient postuler n’étant plus accessible : les inscriptions sont fermées depuis ce dimanche 13 février 2022, indique encore Blick.

Janice Thera (Stagiaire)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Media: Sidi Touré lance les activités des kiosques à journaux modernes d’Edipress

Couper-décaler: Ariel Sheney pose avec le fils d’Arafat et met le père en colère