Les 100 jours du PPA-CI, Hubert Oulaye parle de la présidentielle : « En 2025, notre champion, c’est le président Laurent Gbagbo »





les-100-jours-du-ppa-ci-hubert-oulaye-parle-de-la-presidentielle-en-2025-notre-champion-cest-le-president-laurent-gbagbo


Le Président Exécutif du PPA-CI, Pr. Oulaye Hubert Marc-Arthur, invité de l’émission « face à la Côte d’Ivoire » de la chaine de télévision privée Life TV, ce jeudi, a affirmé que le candidat du parti, à l’élection présidentielle de 2025, c’est Laurent Gbagbo.

« En 2025, notre champion c’est le président Laurent Gbagbo. C’est lui que nous voulons, c’est lui que les Ivoiriens veulent. Il a un programme bien défini pour le bonheur des Ivoiriens », a déclaré Hubert Oulaye.

Poursuivant, il a relevé que le président Gbagbo qui selon lui se porte comme un charme s’apprête à effectuer un voyage chez lui pour recevoir les jeunes et les femmes sans plus de précision sur la date.

S’agissant de l’état de santé de la nouvelle formation politique de Laurent Gbagbo, le président exécutif du PPA-CI a fait savoir que le parti a décidé d’aller vers les populations, vers les militants pour leur donner l’information de la naissance du PPA-CI et de ses caractéristiques.

« Le PPA-CI émerge des anciens cendres du Front populaire ivoirien. Nous sommes allés dire aux populations que le bébé est né et qu’il faille contribuer à son évolution en y adhérent », a-t-il expliqué et de révéler qu’en deux mois d’existence, son parti a réussi à faire adhérer 100.000 personnes. « Les autres partis devraient s’en inquiéter », a-t-il averti.

Sur la déclaration officielle du parti aux autorités administratives, Hubert Oulaye soutien qu’après le congrès constitutif, les documents nécessaires ont été déposés au ministère de l’Intérieur. « Le processus est en cours, nous attendons », a-t-il rassuré.

Lambert KOUAME : Source Service de Communication PPA-CI

Partarger cet article

En lecture en ce moment

BTS 2019 : Les épreuves démarrent le 15 juillet (Officiel)

Côte d'Ivoire: De nouvelles conditions pour le recrutement des 10.300 enseignants contractuels