Ouverture du dialogue politique : 21 formations politiques répondent à l’appel de Patrick Achi





ouverture-du-dialogue-politique-21-formations-politiques-repondent-a-lappel-de-patrick-achi


Le Premier ministre et Chef du gouvernement, Patrick Achi a présidé la cérémonie d’ouverture de la cinquième étape du dialogue politique le 16 décembre 2021 à Abidjan, en présence de responsables de 21 formations politiques dont 8 groupements et 13 partis individuels.

Après avoir rappelé que le dialogue politique est une initiative du président de la République, Alassane Ouattara, le Premier Ministre a indiqué que "la cinquième phase du dialogue politique, qui s'ouvre ce jour, traduit l'enracinement irréversible de la démocratie en Côte d'Ivoire".

Lire aussi: Dialogue politique : Après les partis politiques, Patrick Achi engage la société civile

A l’entame de ses propos, le Premier Ministre a tenu à rendre hommage à ses prédécesseurs, feu les Premiers Ministres Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko, dont l’engagement (pour chacun) dans la conduite des précédentes étapes du dialogue politique, a permis d’obtenir des avancées notables. Il a invité l’ensemble des acteurs présents à observer une minute de silence à la mémoire de ces deux illustres personnalités, ainsi que de l’ex-ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation, Issa Diakité et de Kabran Appiah ex-ministre des Transports et du Tourisme sous Laurent Gbagbo et président du Mouvement national citoyen Alternative (Mnc-Alternative).

Le Chef du gouvernement a exhorté les responsables politiques à saisir l’occasion de ce dialogue politique pour réaffirmer leur engagement en faveur de la paix, de la cohésion nationale et de la stabilité. "Au sortir des discussions, il n'y aura qu'un seul vainqueur, la Côte d'Ivoire", a dit Patrick Achi. Il a insisté sur la détermination du Président de la République et du Gouvernement à créer un environnement de paix. "Les échanges doivent nous propulser vers la paix, en pensant à l’avenir pour notre jeunesse extraordinaire", a exhorté le Premier Ministre.

A Lire également: Dialogue politique : l’intégralité du discours du Premier ministre, Achi Patrick face aux partis politiques

Le Chef du gouvernement s’est félicité de ce que le dialogue politique qui s’ouvre ce 16 décembre se déroule dans un climat apaisé, en dehors d’un calendrier électoral. "C’est une chance", a reconnu le Premier ministre.

A la suite du Premier Ministre, les responsables des formations politiques présents ont unanimement salué la reprise du dialogue politique, pour lequel ils ont tenu à remercier le Président de la République et le Premier Ministre. "C'est dans une attente d'espérance et d'espoir que nous accueillons ce dialogue", a dit le président du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi N'Guessan.

Pour le directeur exécutif du Rassemblement des Houhouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), Adama Bictogo, le dialogue politique, qui reprend, est un cadre pour tracer les sillons d'une Côte d'Ivoire unie. "Nous souhaitons que ce dialogue soit placé sous le signe d'une Côte d'Ivoire de liberté, de justice et de dignité", a souhaité pour sa part le professeur Niamkey Koffi du PDCI-RDA. Le Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI) a, par la voix de Armand Ouégnin, insisté sur la nécessité que la reprise du dialogue politique soit l’occasion d’aborder tous les sujets sans tabou. Et que ceux-ci puissent trouver des solutions.

Après la cérémonie d’ouverture ce jour, les discussions à proprement parler débuteront le 21 décembre prochain, a annoncé le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général de corps d’armée Vagondo Diomandé.

La société civile participera aux discussions. Le Premier Ministre rencontrera cette après-midi, à la suite des partis politiques, les organisations de la société civile partie-prenante au dialogue politique.

Source: CICG

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Les prix maxima du kilogramme de viande de bœuf fixés à 2.600 et 2.800 FCFA chez les détaillants

27e édition du Fespaco : Ahmed Khadar de la Somalie raffle L’Etalon d’or de Yennenga