Décès d’un laveur auto au commissariat de 18e arrondissement : Après l’autopsie, voici ce que Ange Kessi a fait





deces-dun-laveur-auto-au-commissariat-de-18e-arrondissement-apres-lautopsie-voici-ce-que-ange-kessi-a-fait


Dans l’affaire du décès d’un laveur auto au commissariat du 18e arrondissement, le commissaire du gouvernement, Ange Kessi, avait ordonné une autopsie. Celle-ci a été faite, le mardi 23 novembre 2021. Les résultats ont été transmis au procureur militaire. 

Entre-temps, Ange Kessi a ordonné aux pompes funèbres de remettre la dépouille de la victime, Hamed Konaté, à sa famille. Par ailleurs, il a reçu, au parquet du commissaire du gouvernement, la famille Konaté avec à sa tête Monsieur Konaté Faman. Ce dernier, accompagné de son avocat, a porté plainte contre les policiers impliqués dans le décès du jeune Hamed Konaté.

Alors qu’il était en conflit avec un client qui l’accusait, ses collègues et lui, d’avoir volé une pièce sur son véhicule qu’il venait de laver, Hamed Konaté a été enfermé dans la cellule du violon du commissariat du 18e arrondissement. Ayant piqué une crise, les agents de police en service ont jugé, selon des témoins, qu’il n’en était rien. Pire, indiquent les mêmes sources, il aurait subit une bastonnade à la suite de laquelle il a succombé. Mais, au dire du commissaire, Hamed Konaté est décédé à l’hôpital où il a été conduit suite à sa crise. Le commissaire du gouvernement qui s’est saisi de l’affaire, a ordonné une autopsie, en prenant soin d’interdire aux éléments de la police criminelle de s’approcher du corps. Quant au ministre l’Intérieur et de la Sécurité, le général Vagondo Diomandé, il a relevé le commissaire du 18e arrondissement de ses fonctions. L’officier et les agents de police présents au moment des faits ont été mis aux arrêts.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Processus électoral : La Fondation Kofi Annan aux côtés de la CEI

Le péage de Thomasset n’impactera pas le coût du transport dans l’immédiat (transporteurs)