Lutte contre la désertification : la Côte d’Ivoire va abriter la 15ème session de la Conférence des parties





lutte-contre-la-desertification-la-cote-divoire-va-abriter-la-15eme-session-de-la-conference-des-parties


Le Sous-Secrétaire Général des Nations Unies, Secrétaire Exécutif de la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification (CNULCD), Ibrahim Thiaw, a indiqué, le 17 novembre 2021 à Abidjan, l’accord de la Côte d’Ivoire pour l’organisation en 2022 de la 15ème session de la Conférence des parties de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification.

« Le Premier Ministre nous a reçus et nous avons eu le plaisir de discuter avec lui. Il nous a rassurés que la Côte d’Ivoire va abriter la 15ème session de la Conférence des parties de la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification qui aura lieu ici en mai 2022. C’est un grand honneur pour nous d’avoir cette confirmation », a dit Thiaw, au sortir de l’audience que lui a accordée le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi.

Le représentant des Nations Unies a indiqué que la planète terre fait l’objet d’agressions diverses ; et qu'il n'existe malheureusement pas un seul hectare qui n’ai été impacté négativement par l’homme. Et d’ajouter la rencontre d'Abidjan permettra de discuter de l’avenir de la planète. Et ce, à travers les conséquences néfastes de la désertification, de la sécheresse et de l’érosion côtière qui font partie de la problématique de la gestion de la terre.

Parlant spécifiquement de la Côte d’Ivoire qui est un pays agricole, Ibrahim Thiaw a dit que ce pays, dont l’économie repose sur l’agriculture, n’a pas intérêt à ce que ses terres se dégradent. « Car si les terres se dégradent, on affaiblit notre capacité à produire et donc on affaiblit notre économie », a-t-il précisé.

La CNULCD, adoptée à Paris en 1994, est l’une des trois Conventions de Rio, au même titre que celles portant sur les changements climatiques et sur la diversité biologique.

La CNULCD traite principalement de la conservation, de la gestion durable et de la restauration des terres. Elle constitue un pont entre environnement et développement, et entre climat, biodiversité, et sécurité alimentaire.

La CNULCD est entrée en vigueur en 1996 et compte 197 membres (196 États et l’Union européenne). La 14ème session de la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification s’est tenue à New Delhi (Inde) en 2019.

Source : CICG

En lecture en ce moment

Après la profanation du corps de Dj Arafat dj, Hamed Bakayoko réagit

Sipilou : Vagondo Diomandé fait don d’une mosquée à la communauté musulmane de Yorodougou