Mariatou Koné promet de faire de l’alphabétisation une réalité nationale





mariatou-kone-promet-de-faire-de-lalphabetisation-une-realite-nationale


 La ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné a annoncé, mercredi 08 septembre 2021, à Abidjan, l’ambition du gouvernement de faire de l’alphabétisation une réalité sur l’ensemble du territoire nationale, à l’occasion de la commémoration de la journée internationale de l’alphabétisation.

« Nous mettrons tout en œuvre afin que l’alphabétisation soit une réalité sur l’ensemble du territoire », a assuré Mme Koné, au cours de cette cérémonie qui consacrait également le lancement de la phase 4 du projet d’« alphabétisation fonctionnelle des commerçantes du district d’Abidjan par les technologies de l’information et de la communication ».

Pour la ministre, l’analphabétisme touchant au moins 47% de la population ivoirienne de plus de 15 ans, son département doit y remédier. « Le gouvernement fait de la lutte contre l’analphabétisme une priorité. Merci à l’Unesco et son partenaire Nestlé pour avoir lancé ce projet au profit des femmes. Il s’agira pour nous de le pérenniser suite aux résultats enregistrés », a-t-elle exprimé.

Pour la cheffe du bureau et représentante de l’Unesco en Côte d’Ivoire, Anne Lemaistre, « il est essentiel de placer l’alphabétisation au cœur des politiques ». Selon elle, le taux d’alphabétisme est élevé au niveau de la gente féminise, notamment les commerçantes des marchés urbains, périurbain et ruraux sur le territoire national.

Elle a expliqué que, c’est dans le cadre de la lutte contre ce fléau et la volonté de l’Unesco de promouvoir l’alphabétisme par des méthodes innovantes qu’est né le projet d’alphabétisation fonctionnelle des commerçantes du district d’Abidjan en 2017. « Vous méritez notre soutien constant mais c’est vous les acteurs. Nous vous félicitons pour votre joie d’apprendre », a-t-elle déclaré à l’endroit des bénéficiaires.

La représentante de Nestlé, Sakho Mane Pane a indiqué que 85% des femmes qui vendent leurs produits dans les marchés sont analphabètes. « C’est ainsi que nous avons réitéré notre engagement à accompagner l’Unesco dans ce fabuleux projet d’alphabétisation de ces mamies avec le lancement de la phase 4 cette année », a-t-elle exprimé.

Elle a rappelé qu’au cours des années précédentes, 500 “mamies” ont pu bénéficier de la formation avec des effets significatifs sur les bénéficiaires, notamment dans leur niveau d’alphabétisation, l’amélioration de leur condition de vie et leur autonomisation. « Avec cette nouvelle phase, nous visons toucher 400 autres mamies dans les communes d’Abobo, Cocody et Marcory », a-t-elle indiqué.

La représentante de la Première Dame, Dominique Ouattara, haut patronne de la cérémonie, Aïssatou Cissé, a assuré que, à travers le Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), Mme Ouattara accompagnera toujours l’autonomisation de la femme. « A vous nos mamies, votre courage et votre volonté d’apprendre à lire, à écrire et à compter font de vous les élues de cette journée. Nous vous assurons de notre soutien pour que vous soyez les ambassadrices des acquis de l’alphabétisation », a-t-elle déclaré.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Mali: le président IBK reçoit des élus contestataires, sans solution à la sortie

Concours des eaux et forêts 2019 : les résultats du test d’entrée à la Brigade spéciale de surveillance et d’intervention (BSSI) connus