Projet d’Urgence Agricole (PUA-CI) : Le Fida octroie un prêt de plus de 10 milliards à la Côte d’Ivoire





projet-durgence-agricole-pua-ci-le-fida-octroie-un-pret-de-plus-de-10-milliards-a-la-cote-divoire


Le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), a accordé un prêt d’un montant de 10,244 milliards FCFA et un don 2 milliards FCFA pour le financement du Projet d’Urgence Agricole en Côte d’Ivoire, dénommé PUA-CI. Ce, en vue de soutenir les ménages ruraux fragilisés par la crise sanitaire de la Covid-19 et contribuer à la relance de l’économie agricole.

A cet effet, le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et le Vice-président adjoint du Fida, Donald Brown, ont procédé à la signature de l’Accord de Financement dudit projet, ce jeudi 22 juillet, à la salle de conférence du 20ème étage de l’immeuble Sciam-Plateau, en présence du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani et d’autres dirigeants du Fida.

Le Ministre Adama Coulibaly a indiqué dans son intervention que Le PUA, dont la durée est de trois ans (2021-2023), porte sur un montant global d’environ 27 milliards de FCFA. Et Il est financé par le FIDA, l’Etat de Côte d’Ivoire et l’Initiative pour le Financement Vert Inclusif (IGREENFIN), respectivement à hauteur de 12,255 milliards de FCFA, 597 millions de FCFA et plus de 15 milliards de FCFA.

La convention qui est signée ce jour, a-t-il ajouté, porte sur la contribution du FIDA dont le montant se décline sous la forme de prêt (15,64 milliards Euros soit 10,244 milliards FCFA) et de don (3,07 milliards Euros soit 2 milliards FCFA).

« Il sied de noter que le volet « prêt » du financement est accordé à des conditions favorables, dans la mesure où le taux d’intérêt est inférieur à 1%, pour une durée de 20 ans, dont 5 ans de différé » , a souligné le Ministre Adama Coulibaly, précisant que le PUA-CI touchera ainsi directement 53 600 ménages bénéficiaires directs, équivalant à 294 800 personnes.

En sus, le Ministre de l’Economie et des Finances a fait noter que ce projet a pour objectifs notamment de maintenir et d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages, tout en soutenant la relance avec l’approche Build Back Better, c’est-à-dire “reconstruire en mieux”, en vue de renforcer la productivité agricole, la résilience climatique des petits exploitants agricoles, et leur capacité à générer un revenu sur le long terme.

« Le Projet d’urgence agricole touche donc le secteur agricole dans sa diversité, aussi bien les productions végétales qu’animales, ainsi que la commercialisation des productions vivrières et l’accès au crédit agricole » , a relevé M. le Ministre.

Le Ministre a salué le financement de ce projet qui permettra aux acteurs des filières agricoles concernées, de bénéficier des crédits à taux zéro et facilitera leur transition vers une économie de marché basée sur des pratiques agricoles. Non sans réitérer ses remerciements au Fida pour son engagement aux côtés du Gouvernement en faveur du mieux-être des populations vulnérables.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani s’est également réjoui de la signature de cet Accord de financement du PUA-CI. Il a confié que le projet couvrira les régions de l’Ouest, du Centre et du Nord du pays et impactera les populations les plus vulnérables qui n’ont pas encore été prises en charge par les différents financements visant à lutter contre les effets de la pandémie à Coronavirus.

Pour sa part, le Vice-président adjoint du Fida, Donald Brown a souligné que face aux effets de la crise sanitaire, le Fida veut à travers ce projet accompagner la Côte d’Ivoire dans la relance de son économie agricole.

SOURCE : SERCOM MEF

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Une grande fourrière administrative des véhicules auteurs d’infractions en construction

Concours administratifs: les résultats connus le 14 février