Le gouvernement annonce la création d’une cellule aéroportuaire anti trafics à l’aéroport d’Abidjan





le-gouvernement-annonce-la-creation-dune-cellule-aeroportuaire-anti-trafics-a-laeroport-dabidjan


 

Une cellule aéroportuaire anti trafics (CAAT) sera mise en place bientôt à l’aéroport international Houphouet Boigny d’Abidjan Port-Bouët, en vue de renforcer la sécurité de l’espace, qui a enregistré un trafic record de 2,2 millions de passagers en 2019, selon les statistiques de la société AERIA.

L’information a été livrée, mercredi 16 juin 2021, à l’issue d’un Conseil des ministres, par le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, évoquant un projet de décret adopté ce même jour, au titre du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, en liaison avec le ministère d’Etat, ministère de la Défense, le ministère des Eaux et Forêts, le ministère des Transports, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

Ce décret a été pris dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de drogue et la criminalité transnationale et vise à renforcer les capacités de l’aéroport international Félix Houphouet-Boigny, en matière de détection et de saisie de marchandises illicites, a-t-il indiqué.

Il a ajouté que la CAAT intègre le projet dénommé « Etablissement d’une communication sécurisée en temps réel entre certains aéroports en Afrique de l’Ouest » ou encore projet AIRCOP, mis en place pour le démantèlement des réseaux criminels, avec l’appui de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et de l’Organisation internationale de police criminelle (OIPC-INTERPOL).

« Ce que je veux vous indiquer c’est que la CAAT existe déjà. Pour qui ont de la mémoire, il y a quelques années on avait dû remplacer tous les anciens agents de la CAAT. Ce sont donc de nouveaux agents qui ont été désignés et tous ces nouveaux agents ont subi ce qu’on appelle le test du polygraphe qui permet de tester la psychologie des agents. Le texte, qui a été pris, permet à cette cellule qui jusqu’alors n’avait pas de budget propre pour fonctionner, d’avoir son budget propre de fonctionnement », a-t-il tenu a précisé.

Il a souligné que les agents de la CAAT ont, en dehors de la lutte contre la drogue, le trafic illicite et la criminalité transnationale, pour mandat également de traquer tout ce qui est criminalité sur la plateforme aéroportuaire.

Un accord-cadre de financement a été signé, pour les travaux d’extension de l’Aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, le jeudi 29 avril, dans la capitale économique ivoirienne entre les ministres ivoiriens des Transports, Amadou Koné, de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et le ministre français de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, rappelle-t-on.

(AIP)

 

En lecture en ce moment

Cinéma: La presse s'imprègne de l'histoire du peuple abbey

Opération d’enrôlement pour la CNI : voici comment les choses vont évoluer