Formation : Le Badminton signe son entrée à l'INJS !





Badminton



Une des disciplines en pleine déflagration en Côte d'Ivoire ,le badminton ne cesse d'enchaîner les succès tant au plan local qu'à l'international.La dernière grosse victoire épinglée par la discipline dont la fédération est dirigée en Côte d'Ivoire par Honoré Zolobé ,est son entrée à l'Institut National de la Jeunesse et des sports ( INJS).
" Lors de son assemblée générale mixte tenue ce samedi 20 février 2021 ,l'INJS a décidé : Le Badminton fait son entrée au sein des disciplines sportives enseignées .Les étudiants l'auront donc en option", lit-on sur la page Facebook de la fédération ivoirienne de badminton ( FIBAD) ce samedi.Le badminton avec Honoré Zolobé à sa tête et tous les badistes ivoiriens peuvent esquisser le large sourire." C'est un immense sentiment de fierté qui m'anime.Nous sommes heureux et pour nous les gestionnaires de la Fédération, nous nous consacrerons un peu plus à l'organisation des compétitions tout en poursuivant la formation dans un autre registre.",nous a confié le patron du badminton ivoirien .
"Le badminton gagne gros "
La joie des gestionnaires du badminton et tous les badistes est fort compréhensible.Tant les retombées sont immenses pour la discipline ."En intégrant L'INJS, le Badminton gagne gros. Dans un futur proche, les Cadres Techniques qui sortiront de cette institution avec leurs diplômes de Badminton pourront officiellement enseigner la discipline en amont. Et la Fédération en aval, va récupérer les initiés issus des établissements pour préparer la révolution sportive en Côte d'Ivoire, en Afrique et dans le Monde. Oui, c'était une partie de nos rêves Fédéraux qui est en train de se réaliser. Rendre le badminton le plus populaire en Côte d'Ivoire après le Football.",s'est réjoui le patron du badminton ivoirien .Puis de poursuivre."L'école aux Autorités compétentes et l'organisation Fédérale à nous pour faire profiter des bienfaits du badminton à l'ensemble de la population. C'est une discipline au Baccalauréat en France et plusieurs académies de Badminton nous confortent dans nos projets.Toutefois, nous allons poursuivre la formation des cadres dans un autre registre. Merci à la Côte d'Ivoire émergente avec le Badminton."

"L'aboutissement d'un challenge "
Toutefois ce succès retentissant n'est guère le fruit du hasard.Il est bien l'aboutissement de 7 années de sacrifices et d'actions conjuguées ."C'est l'aboutissement d'un challenge débuté en 2014 avec l'activation du projet Shuttle Time. Le Shuttle Time est un projet de l'instance mondiale du badminton pour une pratique populaire de la discipline en milieu scolaire. Sans moyen, nous nous sommes lancés à la recherche de la reconnaissance institutionnelle.",a indiqué Honoré Zolobé avant de renchérir " Les Ministères des Sports et de l'Éducation Nationale étaient nos objectifs. Avec la parafiscalité trimestrielle, nous avons formés des centaines d'enseignants de nos lycées et collèges sans oublier ceux du primaire. Nous avons obtenu auprès du Ministère de l'éducation nationale l'autorisation d'implémenter notre sport dans certains lycées et collèges. Mais une certaine inadéquation au niveau des enseignants que nous formons à prix d'or par rapport à nos moyens et la pratique dans les établissements causait une cassure. Cela ne nous a point découragé. Aujourd'hui, l'institution en charge de la formation des cadres du sport fait une œuvre merveilleuse en intégrant le badminton dans un premier temps en option. Mais nous sommes convaincu que nous passerons cette épreuve pour jouir de tous les privilèges au bénéfice de nos pratiquants."
À ce jour ,le badminton totalise 5.000 pratiquants en Côte d'Ivoire .Quant aux licenciés ,ils sont au nombre de 700.Discipline nouvelle sous les tropiques ,le badminton prend son envol en Côte d'Ivoire grâce à la politique de gratuité  des licences  dans le cadre de la phase promotionnelle initiée par la FIBAD jusqu'à 2020 afin d'oeuvrer au développement de la discipline.

 

SERCOM.

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Les Éléphants sont arrivés au Caire

Risque de bicéphalisme à l’Africa : La décision de la FIF qui va de tout gâter