Trois blessés par balles dans l’attaque d’un car sur l’axe Bondoukou-Bouna





trois-blesses-par-balles-dans-lattaque-dun-car-sur-laxe-bondoukou-bouna


Un car de la compagnie Air Doropo a fait l’objet d’une d’attaque perpétrée par six individus armés de kalachnikov sur l’axe Bondoukou-Bouna, jeudi 28 janvier 2021 vers 17 H.

Le car avait quitté Abidjan à 7 H et était en partance pour Doropo. L’attaque a eu lieu vers la localité de Sanguinari et a fait trois blessés par balles dont un, dans un état critique, a été évacué à l’hôpital général de Tanda.

Selon des passagers interrogés, les bandits vêtus de pantalons treillis avec le visage encagoulé sont sortis du Parc national de la Comoé et ont mitraillé le véhicule pour l’immobiliser. Ils ont dit être à la recherche d’un éleveur revenant d’une vente fructueuse de bœufs à Abidjan. Après avoir scandé son nom à plusieurs reprise, celui-ci, bien que présent dans le car, ne s’est pas révélé à eux, ce qui a attisé leur colère.

Les malfrats ont donc, sous la menace des armes, forcé les passagers à descendre du car pour ensuite les faire coucher à plat ventre au sol. C’est ainsi qu’ils ont procédé à la fouille du car, visitant à la hâte les sacs, valises et bien d’autres objets. Après la fouille, les malfaiteurs ont quitté les lieux en couvrant leur fuite par des coup de feux. Ils se sont fondus à nouveau dans le Parc national de la Comoé.

C’est après leur départ que les passagers ont constaté la perte de leurs biens, notamment de l’argent estimé à plus de 10 millions de francs CFA.

La gendarmerie accentue des patrouilles dans la zone en vue de mettre le grappin sur ces individus.

Une recrudescence des attaques de cars est constatée dans la région du Bounkani (Nord-Est ivoirien). Courant janvier, un autre car de la compagnie Air Doropo a été mitraillé par des individus non identifiés près de la localité de Bouko. Le chauffeur a pu, malgré tout, traverser l’embuscade et aucune victime n’a été déplorée.

(AIP)
on/cmas

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La ligue départementale de la FIRAPE de M’Bahiakro installée

Un mouvement présente Guillaume Soro comme " la solution au problème du RHDP"