Arrestations dans l'affaire "Serge Koffi Le Drone" : le procureur Adou Richard explique et met en garde





Arrestations,Serge Koffi Le Drone,procureur de la République,Adou Richard


Le procureur de la République, Adou Richard, a produit un communiqué pour donner des explications sur l'affaire "Serge Koffi Le Drone" qui a conduit à l'arrestation de N’Ponon Daïpo Etienne, secrétaire général de la coalition politique, Ensemble pour le démocratie et la souveraineté (EDS). Ce dernier, comme il le fait savoir, a été inculpé par le juge d’instruction et mis sous mandat de dépôt. Pressecotedivoire.ci vous propose l’intégralité du communiqué du procureur. 

COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE D’ABIDJAN

Le Parquet constate avec regret, depuis plusieurs mois,  une recrudescence de la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux. 
La diffusion de ces informations aussi  mensongères que tendancieuses, qui ont pour objectif soit de diffamer  des personnes tant physiques que morales, soit de porter atteinte au moral de la population et à l’ordre public en jetant le discrédit sur les institutions et leur fonctionnement, est constitutive d’une infraction pénale. 
Dans le cadre de la poursuite de cette infraction, des agents de la Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) ont procédé, le jeudi 07 mai 2020, à l’interpellation du nommé YAPO Ebiba François, 36 ans, Ivoirien, domicilié à Yopougon, cyber activiste, agissant sur les réseaux sociaux sous les profils de «  Serges Koffi  Le Drone » et « Sékongo Koné ».
Cet individu, activement recherché suite à une vingtaine de plaintes à son encontre, est l’auteur de plusieurs publications sur les réseaux sociaux, de nouvelles fausses dont l’une des dernières a été un appel sans équivoque à la destruction du matériel destiné à la construction du Centre de dépistage de la Covid 19 à Yopougon BAE, dans la nuit du 05 au 6 avril 2020. 
Une information judiciaire a été ouverte à son encontre des chefs d’atteinte à la défense nationale, troubles à l’ordre public, diffamation et outrage sur les réseaux sociaux, diffusion de données informatiques frauduleusement obtenues, publication de fausses informations tendant à faire croire qu’une atteinte aux personnes va être commise.
Lesdits faits sont prévus et punis par les articles 151, 153, 161 et 179 du Code Pénal et les articles 11, 32, 60, 65 et 70 de la loi n0 2013-451 du 19 juin 2013 relative à la lutte contre la Cybercriminalité. Ils sont passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à vingt (20) ans. 
Par ailleurs, YAPO Ebiba François, alias SEKONGO KONE, alias SERGES KOFFI LE DRONE, ayant avoué qu’il publiait certaines fausses nouvelles dont il n’était pas l’auteur mais qu’il recevait de certaines personnes à cet effet, les investigations sont en cours pour identifier, rechercher et interpeller tous ses complices, en vue de leur faire subir la rigueur de la loi pénale
D’ores et déjà, ces investigations ont conduit à l’interpellation du nommé N’Ponon Daïpo Etienne. Ce dernier a été inculpé par le juge d’instruction et placé sous mandat de dépôt.  
Le Procureur de la République invite à nouveau les administrateurs des forums de discussion à davantage de vigilance et à veiller à ce que les informations publiées par les membres desdits forums, soient conformes à la loi,  sous peine de poursuite.
Le Procureur de la République voudrait encore une fois en appeler à la modération et à la responsabilité des uns et des autres quant à la publication d’informations sur les réseaux sociaux.


                                                             Fait à Abidjan le 19 Mai 2020  

                                                   LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE 


                                                           ADOU RICHARD CHRISTOPHE 

En lecture en ce moment

Championnats d'Afrique d'athlétisme des U18 et U20/ Marie Josée Ta Lou '' Les plus jeunes auront la chance de s’inspirer de notre rage de vaincre ''

Autonomisation de la femme : Une association voit le jour à Assinie Mafia