La Côte d’Ivoire est candidate pour siéger au Conseil des droits de l’homme de Nations Unies





Conseil des ministres,Conseil es droits de l'homme


La Côte d’Ivoire est candidate pour siéger au Conseil des droits de l’homme (CDH) de Nations Unies, a déclaré, mercredi, le porte parole du gouvernement , le ministre Sidi Touré.

Cette candidature a été rendue officielle, lors du séjour à New York, du ministre des Affaires étrangères, Amon Tanoh du 14 au 22 décembre, lors du bilan de l’action de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité de l’l’Organisation des Nations Unies (ONU).  Le gouvernement a sollicité, à cet égard, l’appui des Etats membres de l’ONU pour  sa candidature au conseil des droits de l’homme pour la mandature 2021- 2023.

Et ce, “de façon à permettre à notre pays de poursuivre avec l’ensemble des Etats, son action en faveur de la promotion des droits de l’homme à l’échelle mondiales”.

Le bilan de la Côte d’Ivoire aura fortement contribué à la recherche de solutions aux questions inscrites à l’agenda inscrit au conseil de sécurité, en lien avec la paix et la sécurité internationale, aussi bien en Afrique, que sur les autres continents a été largement apprécié, a confié M. Sidi.

Le Conseil des droits de l’homme  est composé de 47 États membres qui sont élus par l’Assemblée générale des Nations Unies. Le Conseil des droits de l’homme a remplacé l’ancienne Commission des droits de l’homme de l’ONU.

En tant qu’un organe intergouvernemental du système des Nations Unies chargé de renforcer la promotion et la protection des droits de l’homme dans le monde, il a pour mission de faire face à des situations de violations des droits de l’homme et de formuler des recommandations à leur sujet.

(AIP)

nmfa/fmo

En lecture en ce moment

L’aide publique de l’Etat à la presse s’élève de façon cumulée à neuf milliards FCFA

Journée mondiale de la Poste : "La poste de Côte d’Ivoire va faire une profonde mutation" (ministre)