Ouattara écoute la voie du peuple !







Le Giga meeting de Yamoussoukro, qui a clôt les journées politiques du Pdci-Rda,  sonne comme un message fort adressé au partisan du parti au pouvoir et à leur chef Alassane Ouattara. Ait-on besoin de lui rappeler, le peuple ivoirien au travers de cette mobilisation, démontre qu’il fera barrage à toutes ses tentatives de confiscation du pouvoir par la force. Que ce soit par un troisième mandat, sur les deux que prévoit la constitution où par un tripatouillage des élections pour le compte de son poulain, il ne pourra se maintenir. Ouattara ne parviendra pas, par une pseudo reforme de Cei, désormais à ses ordres organiser des élections crédibles et transparentes. Il a tout intérêt à rompre avec le jeu malsain auquel il tente de se livrer, en faisant croire qu’il respecte les conventions internationales, alors que, tous nous constatons qu’il russe de façons perfide avec le droit. Le PDCI-RDA a démontré sa force et son implantation nationale en résistant à toutes les tentatives d’affaiblissement et de liquidation du parti au pouvoir. La place Jean-Paul 2 était bondée de monde. Ils sont venus de partout en Côte d’Ivoire pour répondre à l’appel du président Bédié. La célébration du souvenir du Président Félix Houphouët-Boigny,  a été l’occasion pour les vrais militants, que sont les militants de base, Présidents de comité, Secrétaires généraux de Sections, Jeunes, Femmes et tous les cadres confondus,  revigorés et déterminés d’affirmer leurs engagements pour la reconquête du pouvoir en 2020. Ils entendent veiller à la sincérité et la régularité de la prochaine élection présidentielle. Les actions  judiciaires en cours, seront poursuivies pour mettre définitivement fin à l’utilisation frauduleuse et abusive du logo du PDCI-RDA par le parti unifié RHDP. La dénonciation de tous les abus de déstabilisation des partis politiques de l’opposition ivoirienne orchestrés par les tenants du parti unifié RHDP. Le rejet des décisions d’une justice aux ordres qui ne fait que condamner arbitrairement les militants. Ils entendent tout mettre en œuvre pour parvenir à la mise en place effective d’une CEI consensuelle et indépendante, conforme aux normes internationales et capable d’organiser des élections transparentes, apaisées, justes, crédibles. La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples vient de donner droit à la requête adressée, par les groupes parlementaires de l’opposition ivoirienne, dont le PDCI-RDA,  exprimant leur opposition à l’application de la nouvelle loi sur la CEI, en la jugeant recevable. Il est à espérer que le message passé par les vrais et seuls disciples de Félix Houphouët-Boigny que sont les militantes et militants qui ont protégé et protègent la maison du père, le PDCI-RDA soit entendu par Alassane Ouattara. Car tout démontre que le verdict des urnes s’il est transparent et crédible sera en sa défaveur. Qu’il se prépare à libérer le fauteuil en octobre 2020 !

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Election Unjci : Lance Touré présente sa candidature au Gepci

La célébration de la journée nationale de la paix prévue vendredi à Yopougon