Le bon père se soucie de sa progéniture







Que Dieu vous bénisse abondamment précieux lecteurs. C’est toujours un plaisir renouvelé de partager la précieuse Parole du Seigneur. Depuis le 20 juin 2014, le journal Apocalypse va de l’avant selon la volonté parfaite du Seigneur et permet à plusieurs âmes d’être converties. La tâche n’est pas aisée, mais il faut braver les obstacles en regardant à cette œuvre excellente d’annoncer la Bonne nouvelle du royaume des cieux. En Marc 4:1  « Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer. Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta et s’assit dans une barque, sur la mer. Toute la foule était à terre sur le rivage ». Si le Seigneur s’est mis sur la mer, c’était pour que les décibels de sa voix soient amplifiés et transportés par le vent de la mer afin que toute la foule l’entende. Cela traduit Son souci de se faire entendre, afin que Ses enfants acceptent la Bonne nouvelle.

Aujourd’hui, internet et les réseaux sociaux peuvent être assimilés à cette stratégie de communication de masse utilisée par le Seigneur à l’époque. Il faut se mettre à niveau. Le groupe Bethlehem Editions, société éditrice du journal Apocalypse, a désormais un site internet : www.actuchretienne.net. Ce portail est la continuité de cette œuvre d’évangélisation en vue d’atteindre le maximum de personnes. Nous remercions tous ceux qui ont contribué à la création de ce site internet. Puisse notre Seigneur les bénir abondamment.

Méditons ce passage de Luc 11 : 11-13 : « Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson ? Ou, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent ».

Le Seigneur en tant que bon Père et créateur de toutes choses, montre combien il se soucie mieux de ses enfants que les pères biologiques. Cet amour, notre Seigneur l’a prouvé en devenant homme, afin de s’offrir en sacrifice pour le salut de l’humanité. Quand Jésus commençait son ministère, il y avait plusieurs adorateurs. Et de même qu’en Genèse 4 :2-5, le Seigneur avait agréé l’offrande d’Abel, les véritables adorateurs devaient également être confirmés. Alors qu’il y avait le Sanhédrin, composé de Pharisiens, Saducéens, Lévites et autres, ce sont les 120 à la chambre haute  (Actes 1 :12-15) qui ont reçu la visitation par le baptême du Saint-Esprit (Actes 2 :1-4). Pourquoi  ces derniers ? Parce qu’ils avaient reçu la Parole de leur temps. Les signes et les miracles les ont accompagnés en tout point de vue, conformément à la promesse du Père.

Lisons Galates 3 : 26-29 : « Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ;   vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse ».

Etre fils de Dieu est un privilège et une grâce. Et pour être fils de Dieu il faut accepter le Message de son temps. Depuis le début du 20e siècle, ce monde est pleinement dans l’âge de Laodicée (Apocalypse 3 :14-22), le dernier âge de l’Eglise avant le retour du Seigneur Jésus-Christ. Le Message apporté par William Branham, le Prophète Messager du temps de la fin est un recensement divin qui parcourt toute la terre, invitant les adorateurs à retourner à la doctrine des apôtres (Malachie 4 :5-6). En Luc 13:29, le Seigneur annonce le grand festin des noces de l’Agneau : « Il en viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi ; et ils se mettront à table dans le royaume de Dieu ». Ce texte mentionne que les fils de Dieu viendront des quatre coins de la terre. Le Sud, l’Afrique, n’est pas en reste.  Aucune place pour les stéréotypes de couleur de peau ou de rang social. Le bon Père prend soin de ses enfants. Etre de la postérité d’Abraham, sous-entend qu’on bénéfice des mêmes promesses faites aux héritiers. L’Epouse d’Afrique se lève ! Nous en parlerons.

En plus du volet spirituel, le bon père se soucie également de l’avenir social de sa descendance : « Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme » 3 Jean 1:2 .

Psaumes 37:25  « J’ai été jeune, j’ai vieilli ; Et je n’ai point vu le juste abandonné, Ni sa postérité mendiant son pain ».

Un bon père a pour devoir de garantir la réussite de sa postérité. C’est une lourde tâche, mais preuve de responsabilité. Un enfant fait la fierté de ses parents quand il a une bonne conduite et réussit du point de vue social. Pour y arriver, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Le dossier en dira plus. Que Dieu vous bénisse !

Par VICTOIRE KOFFI

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : Adama Koné installe la Commission de surveillance de la caisse des dépôts et consignations

Cinéma : Alexandra Amon, première femme ivoirienne à rejoindre l’Académie des Emmy Awards