Tristesse et consternation au domicile d'Arafat dj ce lundi





Arafat dj,Decès,Angré


C'est la triste nouvelle qui met la Côte d'Ivoire et le monde en émoi actuellement. Le roi du couper décler, Arafat dj, n' est plus . Il est mort suite à un grave accident de moto moto survenue le dimanche 11 août 2019. 
A l'annonce de la mauvaise nouvelle, ce lundi, au journal télévisé de 13 heures, plusieurs fans, amis, curieux et bien d'autres qui n'en revenaient pas,  se sont déportés à sa résidence située à Angré groupement 4 pour avoir la confirmation du décès du roi de la "Chine". C'est un quartier en feu que l'équipe de pressecotedivoire.ci a visité dans l'après-midi de ce lundi 12 aout 2019. Et l'on peut dire tout simplement que c'est une marée humaine qui a assiégé le domicile du boss de la Yorogang. Impossible d'y entrer, le choix des personnes autorisées à y avoir accès était très selectif vu le monde immense qui a effecuté le deplacement. Nous avons même apercu la diva Aïcha Koné,très attristée que nous n'avons pas pu interrogé. 

Plusieurs éléments de la police ont encerclé le quartier d'Arafat dj en vue de securiser ses fans venus de tous les quartiers d'Abidjan. Certaines personnes que nous avons interrogé ont simplement du mal à croire. ''Je n'en reviens pas, je ne peux pas croire en cela, je veux voir le corp d'Arafat avant de croire", a confié un jeune fan en pleurs.

Pour certains fans de l'artiste, c'est tout le mouvement du Couper decaler qui prendra un coup après la disparition du beerus sama. "Le couper decaler ne sera plus comme avant, et moi personellement le couper decaler ne m'interresse plus parce que  je ne vois pas qui pourra mettre la joie dans le coeur des Ivoiriens comme Arafat l'a fait''. 
Contrairement à tous ce qui pouvait se dire sur l'artiste, Arafat dj était très respectueux, poli et genéreux , ont révélé des habitants de son quatier. ''Quand tu n'a pas frequenté  une personne, tu ne peux pas vraiment la connaitre, Arafat dj était  très gentil, il n'a jamais eu d'histoires dans le quartier. Il a aidé beaucoup de jeunes dans ce quartier, il a nourri des famille ici a Angré. C'est vrai qu'il donnait l'impression d'être vulgaire, mais en réalité il avait un coeur en or, c'est pourquoi nous n'allons jamais l'oublier'', a  soutenu ''une Chinoise'' qui n'a pas pu retenir ses larmes. 

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Assemblée nationale : le Premier ministre "ne comprend pas la polémique" autour de l’élection d’Amadou Soumahoro

11e édition du Salon international du livre d’Abidjan : un auteur invite les élèves à être des Africains nouveaux