Africa sports : Le jeu trouble de la Fédération ivoirienne de football





Africa sports,Fédération ivoirienne de football,Alexis Vagba,Antoine Bahi


Alors que tous les regards sont tournés vers le Caire, en Égypte, où se joue la Coupe d’Afrique des nations, des faits bizarres se déroulent au plan local, précisément à l’Africa sports d’Abidjan, où la Fédération ivoirienne de football (FIF) semble œuvrer pour un bicéphalisme au sein du club.
Alexis Vagba, dont la suspension a été levée par l’organe fédérale, il y a quelques jours, a automatiquement commencé à prendre des décisions auxquelles la FIF fait suite. En effet, l’organe fédéral, après avoir accepté la lettre d’engagement d'Alexis Vagba, vient encore d’accepter son courrier libérant des joueurs retenus par son intérimaire, Antoine Bahi. Pourtant, après sa suspension par la FIF, une assemblée générale extraordinaire du club vert et rouge, tenue le 11 mai 2019, l’a également suspendu pour 12 mois. La maison de verre a été saisie de cette décision. Dès lors, même si la suspension de la FIF a été levée, celle du club demeure. La Fédération étant informée, elle ne devrait donc pas entériner les décisions prises par Alexis Vagba. Notamment sa lettre d’engagement des Vert et Rouge dans toutes les compétitions organisées par la faîtière du football ivoirien et son courrier demandant l’accord de libération du joueur Kouamé Kramo Aubin. 
Pour l’heure, de nombreux observateurs s’interrogent sur les réelles motivations de la FIF en agissant ainsi. Que gagne-t-elle en œuvrant pour un bicéphalisme à l’Africa ? On attend la réponse du côté de la maison de verre de Treichville. 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Alphabétisation de la femme : L'association "Un enfant Un Sourire" soutient les femmes nouvellement alphabétisées

Yamoussoukro : L’église catholique concrétise la liberté syndicale au sein de ses écoles