Protection de l'environnement: "La loi oblige les sociétés minières à ouvrir un compte séquestre (ministre)





Exploitation minière,Compte séquestre,Côte d’Ivoire,Installation comité


Le ministre ivoirien des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, a soutenu, ce vendredi, à Abidjan que la loi oblige désormais toutes les sociétés minières à l’ouverture d’un compte séquestre, afin de financer le plan de réhabilitation de l’environnement.

"La loi oblige, désormais, toute société minière semi-industrielle à réaliser, au préalable, une étude d’impact environnemental et social. Elle oblige également chaque société à ouvrir, dès le début de l’exploitation, un compte séquestre domicilié dans un établissement financier de premier rang, en Côte d’Ivoire, pour financer le plan de réhabilitation de l’environnement, en fin d’exploitation", a déclaré Jean-Claude Kouassi, à l’installation officielle du Comité de Suivi de l’utilisation du Compte séquestre (CSCS).

Aux membres de ce comité, le ministre leur a demandé d'être les fers de lance du combat engagé par le gouvernement pour une industrie minière durable, rentable, performante et respectueuse de l’homme, de la faune et de la flore. 
"C’est pour cette raison que vous avez été nommés au CSCS", leur a-t-il rappelé.

Les membres dudit Comité ont pour missions, entre autres, de veiller à l’ouverture effective du compte séquestre, à la conformité des sommes versées par les sociétés d’exploitation avec celles établies par la réglementation en vigueur et d’examiner les demandes d’imputation des dépenses relatives à la réhabilitation de l’environnement aux ressources du compte.

Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Inter/ Mode : Karl Lagerfeld est mort

Ressources halieutiques : Le ministre Adjoumani appelle à une meilleure gestion des thonidés tropicaux