Les médias doivent dédramatiser l’information sur le cancer du sein (Pdte Echo Médias)





les-medias-doivent-dedramatiser-linformation-sur-le-cancer-du-sein-pdte-echo-medias


La présidente fondatrice de l’ONG Echo Médias-MSSC, Léah Muriel Guigui, lance un appel pour que les médias jouent un rôle plus actif dans la dédramatisation du cancer du sein.

Mme Guigui a fait cette déclaration lors d’un entretien avec l’AIP à la faveur de la 7ème édition des Journées de mobilisation des médias contre le cancer du sein (JMMC).

Léah Muriel Guigui souligne l’importance du rôle des médias dans la sensibilisation du public au cancer du sein et dans la déconstruction  des idées préconçues qui entourent cette maladie.

« Il est crucial que les médias dédramatisent le cancer du sein en informant de manière précise, tout en diffusant des histoires de survivantes pour rappeler que la guérison est possible. Nous devons briser les mythes et stéréotypes qui entourent cette maladie et sensibiliser le public sur la prévention et la détection précoce », a-t-elle déclaré.

Le pouvoir des médias pour changer les mentalités

La présidente d’Echo Médias a également mis en avant le pouvoir des médias dans la réduction de la stigmatisation associée au cancer du sein.

« Les médias ont le pouvoir de changer les mentalités et de contribuer à une société plus compatissante envers les patientes atteintes de cancer du sein. Les reportages objectifs et les campagnes de sensibilisation bien menées peuvent faire la différence », a-t-elle insisté.

Elle encourage les journalistes et les médias à travailler en collaboration avec les professionnels de la santé pour diffuser des informations médicalement précises et à apporter leur soutien aux initiatives de sensibilisation à travers des reportages éclairés.

Lutter ensemble

Les Journées de mobilisation des médias contre le cancer du sein (JMMC) sont une plateforme annuelle visant à rassembler les médias, les organisations de la société civile et les professionnels de la santé pour lutter ensemble contre le cancer du sein. Cette année, l’événement met en lumière l’importance de dédramatiser la maladie et de promouvoir la prise de conscience.

Lancée le 13 octobre à Abidjan avec l’organisation d’une table ronde autour du thème :  » dédramatiser l’information sur le cancer pour mieux le combattre », cette 7ème édition se poursuivra jusqu’au 26 octobre, avec une série d’événements, notamment des tables rondes et de campagnes de sensibilisation contre cette maladie.

Un enjeu mondial

En Côte d’Ivoire, tout comme dans de nombreux pays à travers le monde, le cancer du sein demeure la forme de cancer la plus fréquemment diagnostiquée chez les femmes. Les statistiques pour l’année 2020 indiquent que 3 306 nouveaux cas ont été recensés dans le pays, malheureusement entraînant 1 785 décès.

Le mois d’octobre comme chaque année est réservé à la sensibilisation au cancer du sein, une maladie qui touche une femme sur huit, en particulier après l’âge de 50 ans.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Récurrence des interrogations de Gbagbo sur le maintien des militaires en prison : le gouvernement s’interroge

Plus de 200 magasins partis en fumée au marché de Port-Bouët