La CEI « usera de tous les moyens légaux pour déceler les personnes indument inscrites sur la liste électorale » (porte-parole)





la-cei-usera-de-tous-les-moyens-legaux-pour-deceler-les-personnes-indument-inscrites-sur-la-liste-electorale-porte-parole


Le porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI), Emile Ebrottié a rassuré ce lundi, face à la presse que l’organe en charge des élections mettra tout en œuvre pour repérer ceux qui se sont inscrits frauduleusement sur la liste électorale.  

« La Commission Electorale Indépendante tient, encore, à rassurer qu’elle usera de tous les moyens légaux et techniques pour déceler, lors du traitement en cours et du contentieux à venir, toute personne ou entité qui aura tenté de s’inscrire ou de faire inscrire indûment tout individu sur la liste électorale », a rassuré Emile Ebrottié.

Poursuivant, il a rappelé que « quiconque s’inscrit sur la liste électorale d’une circonscription électorale où il n’a ni son domicile ni sa résidence ou dans laquelle il n’est pas inscrit au rôle des contributions ou n’est pas immatriculé est puni d’un emprisonnement de six mois à un an et d’une amende de cinq cent mille à un million de francs ».

La révision de la liste électorale, initialement prévue du 19 novembre au 10 décembre a été prorogée jusqu’au 20 décembre 2022, rappelle-t-on.    

Tout en rappelant que la phase de recensement n’est que la première étape de l’opération de Révision de la Liste Electorale, le porte-parole de la CEI, invite « toutes les personnes intéressées à se munir des pièces justificatives, au soutien de leurs requêtes,  pour participer, dans la discipline et sans violence, au contentieux dès l’affichage de la Liste Electorale Provisoire dont la date sera fixée et largement communiquée dans les semaines à venir ». 

 Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Affaire bagarre Yvidero et Eunice Zunon: Rebondissement

Le ministre Amédé Kouakou à propos du prix du péage de Grand-Bassam : « C'est un tarif étudié et l’un des plus bas dans la sous-région »