Concert de Fally Ipupa , Yerim Bakayoko, le fils de feu Hamed Bakayoko déclenche un buzz





concert-de-fally-ipupa-yerim-bakayoko-le-fils-de-feu-hamed-bakayoko-declenche-un-buzz


Présent au concert de l’artiste congolais Fally Ipupa ce samedi dernier à Sofitel Hôtel Ivoire, Yerim Bakayoko, le fils du défunt Premier ministre, Hamed Bakayoko, est au cœur d'une vive polémique qui alimente les réseaux sociaux depuis ce dimanche.

Dans une vidéo postée sur les réseaux, on aperçoit des hommes de la sécurité éjecter de force un individu répondant au nom d’Isaac Avy de la scène de spectacle. La raison évoquée, le fils de défunt premier ministre aurait ordonné à ses gardes du corps de jeter  Avy hors de la salle.

Un internaute présent dans la salle a tout de suite posté un message pour expliquer sa version des faits.  “Il y a eu un peu de désordre dans l’organisation. Le problème, c’est qu’il y a des gens qui arrivent et qui bloquent des places pour leurs amis qui viennent plus tard, pendant que d’autres viennent tôt pour faire la queue malgré leurs réservations. C’est ce qu’a fait Avy. J’avais moi-même réservé pour des amis. On nous avait mis à la 2e rangée, dans les rangées du milieu. Quelqu’un du protocole est venu nous faire lever pour nous dire que c’est réservé par Madame Sassou. Je demande la 3e rangée on me dit qu’elle est réservée par Avy Isaac. Mais qu’il n’est pas encore arrivé. Malgré ma colère, j’ai accepté de prendre la 4e rangée”, explique-t-il.

Puis l'internaute d’ajouter : “Malheureusement pour lui cette place avait été aussi promise à Yerim par quelqu’un d’autre du staff. Visiblement sur 5 places, 3 étaient occupées. Pendant près de 15 minutes, les gens sont venus négocier avec lui, de céder les 2 places de ses amis qui ne venaient pas. Il y a une dame qui en a eu marre et qui a contourné pour s’asseoir. Il a commis la bêtise de lui porter main. C’est comme ça que tous les gardes du corps de Yerim et de madame Sassou se sont jetés sur lui pour le maîtriser au sol et le faire sortir. Sinon jusque-là même Yerim était arrêté à côté de lui et négociait en plus”

 

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : Un Sergent-chef de police se tire une balle dans la tête à Aboisso

Politique africaine: Gamien Konan fustige et dénonce des pratiques