Soro Guillaume chez Bédié/ ''Quand quelqu’un laisse, quelqu’un prend ‘’





Soro Guillaume,Henri Konan Bédié,Soro à Daoukro


L’ex président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume, en sa qualité de président du ‘’Comité Politique’’ s’est rendu, une nouvelle fois, ce samedi 23 février 2019, chez le président du Pdci-Rda Henri Konan Bedié pour lui dire qu’il est désormais un homme libre. ‘’ On dit quand quelqu’un laisse, quelqu’un prend ‘’, a-t-il ironisé tout en se disant ouvert à toute discussion. 
L’ex président de l’Assemblée nationale a également affiché toute sa disponibilité à discuter et à parler sur les questions touchant à la vie de la nation ivoirienne, et ce, après avoir démissionné de la présidence de l’Assemblée nationale. Une démission que l’ex-chef du Parlement ivoirien considère comme une libération. "Désormais, je suis un homme libre, qui s’est libéré. Parce que je n’ai jamais imaginé qu’on puisse apporter la libération à la Côte d’Ivoire sans se libérer.  Désormais, je suis libre pour embrasser toute carrière qu’il conviendrait", a annoncé au président du Pdci-Rda et au chef traditionnel qui l’entoure, le député de Ferkessédougou, non sans préciser qu’il en a parlé et obtenu l’onction de ses parents à qui il est allé annoncer la nouvelle.
Soro Guillaume a également rappelé qu’il a été contraint à la démission de la présidence de l’Assemblée nationale pour avoir refusé d’adhérer au Rhdp unifié. "On m'a demandé de rendre ma démission si je n'acceptais pas de militer au sein du Rhdp. Même si je considère que ce n'est pas juste, même si je sais que ce n'est pas légal et légitime, j'ai préféré sacrifier ce poste. Cette information je l'ai partagée avec mes parents", a-t-il déclaré. 

Gaël ZOZORO 

En lecture en ce moment

Le médiateur d’un conflit communautaire échappe de justesse à un lynchage à Bettié

Procès Gbagbo et Blé Goudé : Le RHDP se prononce sur l'appel de Bensouda