Projet pilote de transformation numérique dans l’agroalimentaire : La Côte d’Ivoire parmi les élus





projet-pilote-de-transformation-numerique-dans-lagroalimentaire-la-cote-divoire-parmi-les-elus


50 000 agriculteurs et au moins 50 coopératives ont été retenus pour un projet de soutien de transformation numérique dans le secteur de l’agro-industrie au Kenya, au Nigeria, en Ouganda et en Côte d'Ivoire. Fruit du mariage, ce mercredi 11 août 2021, entre Microsoft4Africa et l’International finance corporation (IFC) à travers respectivement les plateformes numériques uniques de l’un et du Programme de leadership en agro-industrie de l’autre, cette initiative vise à moderniser les chaînes d'approvisionnement et a augmenter la productivité et les revenus des agriculteurs. Il s’agira de rendre les outils numériques et les ressources de formation plus accessibles aux petits agriculteurs et aux petites entreprises liées à l'agriculture. Elle permettra notamment d’aider les petits agriculteurs, leurs coopératives et les détaillants du dernier kilomètre à accéder aux informations et aux outils numériques afin de renforcer les pratiques agricoles, de développer le professionnalisme des entreprises et d’améliorer la sécurité alimentaire et la traçabilité tout au long de la chaîne d'approvisionnement.
"Aujourd'hui plus que jamais, nous devons porter une attention particulière à la façon dont les organisations agro-technologiques se transforment numériquement, aux défis auxquels elles sont confrontées pour acquérir de nouvelles technologies et aux défis quotidiens auxquels elles peuvent être confrontées dans le domaine du développement des compétences numériques", a déclaré Kendi Nderitu, le gestionnaire pays de Microsoft Kenya. Expliquant que la stratégie de Microsoft4Afrika est d'investir dans l'agro-tech pour libérer le potentiel dynamique de l'Afrique, accélérer l'innovation dans agri-tech afin de permettre une agriculture basée sur les données qui puisse optimiser les rendements, augmenter la productivité agricole et augmenter la rentabilité-tout en nourrissant une nation.
Quant à Samuel Dzotefe, directeur régional par intérim de l'industrie, fabrication, agro-industrie et Services, Moyen-Orient et Afrique, il pense qu’en rendant les outils numériques plus accessibles aux agriculteurs, aux coopératives et aux détaillants du dernier kilomètre, Microsoft et IFC peuvent ensemble aider le secteur agroalimentaire.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Ouattara préside une réunion du conseil national de sécurité sur le coronavirus (communiqué)

Lutte contre la Covid 19 : Des experts réunis au sein de la CAPDEV unissent leurs forces pour mobiliser des données